Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

2 bonnes nouvelles : 20 milliards et un nouveau Bretton Woods

La rédaction
visites
824
commentaire

2 bonnes nouvelles :

Sarkozy ramène pour 20 milliards de contrats et la Chine opte pour le nouveau Bretton Woods de LaRouche

26 novembre 2007 (Nouvelle Solidarité) - Au moment où Nicolas Sarkozy obtient 20 milliards d’euros de contrats en Chine pour l’énergie nucléaire et l’aéronautique, consolidant ainsi la coopération industrielle et commerciale entre la France, l’Europe occidentale et la Chine, cette dernière a manifesté publiquement son intérêt pour le nouveau Bretton Woods de LaRouche, alors que les déséquilibres croissants du système de taux de change flottants ont été discutés entre le président français et son homologue chinois.

L’agence de presse officielle chinoise, Xinhua, rapportait dimanche les propos tenus par Lyndon LaRouche lors de la conférence du Forum sur les relations sino-américaines et la réunification pacifique de la Chine qui s’est tenu les 24 et 25 novembre à Los Angeles, en Californie : « L’actuel système monétaire et financier touchera inévitablement à sa fin, sauf s’il est remplacé par un nouveau système mondial dans un laps de temps relativement bref ».
Xinhua a également relayé la proposition de Lyndon LaRouche de former une entente initiale composée des gouvernements des Etats-Unis, de la Chine, de la Russie et de l’Inde, afin de bâtir un nouveau système financier international auquel la majorité des pays pourraient se rallier.

Si les nouveaux partenariats économiques entre la France et de la Chine préfigurent une coopération plus ample dans le futur, celle-ci ne pourra avoir lieu sans un nouvel ordre économique et monétaire international tel que nous le préconisons.

Le premier ministre chinois Wen Jinbao déclarait le 19 novembre que la Chine n’avait « jamais été confrontée à autant de stress » face au maintien de relations stables entre les monnaies, et qu’elle s’inquiétait « sur la manière de préserver la valeur de nos réserves ». Ces propos ne sont qu’un reflet de la désintégration du système financier qui se manifeste particulièrement dans le déséquilibre des taux de change des monnaies, mais qui est surtout une menace directe pour l’appareil productif mondial. Aujourd’hui, toute politique de compétition commerciale qui viserait à la préservation d’intérêts nationaux au détriment d’autres pays ne pourra en aucun cas assurer une protection durable face à la désintégration financière.

Dans ce contexte, la couverture par les organes de presse officiels du gouvernement chinois - l’agence Xinhua, reprise par le Quotidien du Peuple et le Quotidien de la Chine - des déclarations de Lyndon LaRouche lors du Forum sur les relations sino-américaines et la réunification pacifique de la Chine représente un « facteur d’optimisme » dans les relations internationales face à l’effondrement en cours du système financier, a dit Lyndon LaRouche.

Jacques Cheminade a déclaré que ces deux éléments « montrent que, par delà les affinités politiques, se dessine une tendance de fond qui est une chance pour le monde », et appelle tous les responsables sensibles au futur de leurs peuples et de leur pays respectifs à relayer ces propositions pour un nouveau Bretton Woods.

Contactez-nous !

Don rapide