Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

28 députés américains pour démanteler Wall Street !

La rédaction
visites
1060

19 juillet 2011 (Nouvelle Solidarité) – Quatre nouveaux députés américains viennent officiellement de rejoindre la bataille pour rétablir de toute urgence la loi Glass-Steagall de Franklin Roosevelt. Poussé par le Comité d’action politique de Lyndon LaRouche et présenté par un groupe de 28 députés mené par l’aile progressiste du Parti démocrate, le projet de loi HR 1489 rétablirait la stricte séparation entre banques de détail, banques spéculatives et activités d’assurance, démantelant de fait les géants bancaires de Wall Street et excluant leur montagne de titres toxiques de tout mécanisme public de garantie.

Le 13 juillet, c’est Charles Rangel, député de New York depuis 1971 et membre fondateur du Congressional Black Caucus (groupe parlementaire des élus noirs), qui a co-signé le projet de loi. Leader historique des démocrates rooseveltiens au Congrès, Rangel avait récemment été la cible d’attaques venant de la Maison Blanche afin de l’évincer de la présidence du tout puissant Ways and Means Committee, d’où il s’opposait activement à la politique de renflouement de Wall Street.
Le 14 juillet, c’est Raul Grijalva, co-président du Progressive Caucus (groupe parlementaire progressiste, l’aile gauche du Parti démocrate) qui a apporté sa signature, suivi du républicain (le quatrième dans la liste) Rodney Alexander de l’Arizona. Le ralliement de ce député ultra-conservateur à un projet porté par la gauche démocrate est révélateur de la nouvelle ligne de fracture politique qui se crée outre-Atlantique : il n’y a plus d’opposition politicienne « partisane » mais une lutte à mort entre le peuple souverain et l’oligarchie financière.
Hier, le démocrate de l’Illinois Daniel Lipinsky est devenu le quatrième député du fief d’Obama à rejoindre le groupe des « co-sponsors » de Glass-Steagall que la Maison Blanche combat férocement depuis 2 ans.

Reflétant cette pression montante au Congrès, un deuxième projet de loi Glass-Steagall a été introduit début juillet à la Chambre pour forcer le débat. Le « Glass-Steagall Restoration Act of 2011 » est présenté par le démocrate de New York Maurice Hinchey et cinq de ses camarades dont John Conyers, Lynn Woolsey et Michael Capuano, également co-sponsors de HR 1489.

Contactez-nous !