www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Actualité

4 hauts responsables de la police indienne tués à Bombay

La rédaction
1244 visites

5 décembre 2008 (Nouvelle Solidarité) – En couvrant les attentats de Bombay la semaine dernière, la presse française, à l’exception des sites internet en langue française de France24 et de l’agence de presse chinoise Xinhua, a malencontreusement oublié de rapporter un évènement plus qu’étrange et qui soulève de nombreuses questions : quatre hauts responsables de la police de Bombay ont été tués pendant les attaques terroristes, dans ce qui semble avoir été une embuscade, ou en d’autres termes un assassinat.

Si différentes versions ont circulé dans la presse dès le lendemain, expliquant que ces officiers seraient morts après s’être sauvagement lancés à la poursuite de terroristes dans la gare de Bombay, le récit d’un agent de police ayant survécu à l’attaque où sont morts trois d’entre eux confirme qu’il s’agirait plutôt d’une embuscade. Alors que les premières attaques venaient d’avoir lieu en plusieurs points de la ville, le commissaire Ashok Kamte, le spécialiste de l’anti-gang Vijay Salaskar, et le chef régional de la police anti-terroriste Hermant Karkare, ainsi que trois autres policiers, ont été abattus dans leur véhicule alors qu’ils se rendaient à l’hôpital Cama après avoir été informés que des assaillants venaient d’y passer à l’acte. Arun Yadhav, seul survivant de la fusillade, a raconté que quelques instants après s’être mis en route à bord de leur Toyota Qualis, les sept hommes ont été soudainement attaqués par deux hommes surgissant de derrière un arbre et armés de fusils automatiques. Les six policiers sont morts sur le coup, malgré le port de gilets pare-balle. Ensuite, les deux terroristes ont abandonné les corps des trois officiers sur la route et ont pris la fuite à bord du véhicule. Le quatrième haut responsable de la police de Bombay, le commissaire Sadanand Date, était tué au même moment à l’hôpital Cama.

En tant que chef de la brigade anti-terroriste de Bombay, Hemant Karkare enquêtait sur les réseaux criminels impliqués dans les précédents attentats ayant frappé la capitale économique indienne. Ancien du RAW, les services de renseignement indiens, ses équipes venaient de porter un coup dur aux réseaux terroristes locaux en arrêtant deux importants terroristes hindous impliqués dans de multiples attaques.

Focus Provocations et terrorisme : L’Empire britannique lance la guerre

  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 
Notre dossier éducation, en vente ici Au Yémen, on assassine les hommes et leur mémoire. La France complice. terrorisme / 11 septembre, les 28 pages qui démasquent... La mer, avenir de l’homme Présidentielle 2017
Autres articles
Plus d'articles

Écrire un commentaire

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Notez que votre message n'apparaîtra qu'après avoir été validé par notre équipe.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Vous pouvez utiliser les boutons pour enjoliver votre texte. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet