Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

A Moscou, Américains et Iraniens se parlent

La rédaction
visites
862

31 mars 2009 (LPAC) — Lors de son discours inaugurant la conférence de l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS), consacrée à l’Afghanistan, qui s’est tenue le 27 mars à Moscou, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov déclara que « depuis plusieurs années, dans le cadre du Groupe de contact entre l’OCS et l’Afghanistan, certains aspects encourageant la coopération pour combattre les menaces communes, y compris dans le périmètre des frontières afghanes, sont envisagés. (...) Dans cet esprit, avec un travail conjoint à Kaboul et sans créer de "cordon sanitaire", l’OCS et l’Organisation du Traité de sécurité collective (OTSC) proposent de mettre en place des "ceintures de sécurité" antidrogue, antiterroriste et financière, autour de l’Afghanistan. »

Bien que Moscou ait évoqué à plusieurs reprises des ceintures anti-drogue et anti-terroriste, c’est la première fois que l’urgence de la sécurité financière se trouve mentionnée.

Patrick Moon, secrétaire d’Etat adjoint à l’Asie centrale et du Sud, et Mehdi Akhundzadeh, vice-ministre iranien aux Affaires étrangères, étaient tous deux présents à la conférence et, selon le Times de Londres, leur rencontre se déroula sous l’égide de Lavrov.

Un responsable américain, qui souhaite garder l’anonymat, déclara en marge de la conférence : « Nous considérons l’Iran comme un acteur important, relativement à l’Afghanistan. Nous le voyons comme une zone très productive pour un engagement dans l’avenir. »

Comme Sergueï Lavrov le reconnut par la suite : « Nous avons tourné une page, en ayant Iraniens et Américains à la même table, pour discuter de l’Afghanistan ». Un responsable occidental qui assistait aux discussions témoigna que, « pour la première fois depuis deux ans, je suis optimiste à propos de l’Afghanistan ».

La conférence s’est déroulée à un moment où la résurgence de militants islamistes talibans dans le pays pose de plus en plus problèmes au niveau international.

Pour creuser le sujet : focus

Contactez-nous !