Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

A propos de la consommation de la cocaïne par George W. Bush

La rédaction
visites
834
commentaire

Dans un livre sur George W. Bush paru le 20 octobre, l’auteur J.H.

Hatfield affirme que le candidat présidentiel favori du Parti républicain a été arrêté en 1972 à Houston pour possession de cocaïne.

Plusieurs sources lui auraient confirmé cet incident, y compris un ancien camarade de l’université de Yale selon lequel le père de Bush était intervenu discrètement auprès d’un juge de l’Etat pour faire disparaître du casier judiciaire de son fils toute mention de cette arrestation.

Evidemment, le comité électoral de Bush ainsi que son père ont virulemment démenti cet incident. Concernant la consommation de cocaïne, George W. Bush lui-même a simplement répondu qu’il pourrait « réussir l’examen » que doit passer tout postulant à un poste du gouvernement fédéral, c’est-à-dire qu’il n’aurait pas consommé de stupéfiants depuis quinze ans. Pour Lyndon LaRouche, cette question ne revêt pas une grande importance : « Toute personne raisonnable doit savoir que Bush n’est pas bon, extraordinairement stupide et tout à fait inapte à la présidence. Et son papa est une sorte de vieille crapule. Cela devrait suffire. »

Contactez-nous !

Don rapide