Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

A quand le tsunami politique en France ?

La rédaction
visites
1216
commentaires

16 mars 2011 (Nouvelle Solidarité) — Nicolas Sarkozy doit respirer ces temps-ci. La crise terrible que traverse le Japon a eu, au moins, ceci de bon : le torrent d’affaires que l’opposition déverse sur lui s’est momentanément tari, et les esprits douillets de nos pays gâtés ayant été saisis par la grande peur d’une explosion nucléaire au Japon, plus personne ne s’intéresse à la chute vertigineuse de Sarkozy dans les sondages. Plus rien chez Mediapart,qui n’a plus de plume que pour le Japon !

Mais rassurons-nous, le répit n’est que de courte durée.

La réalité est que le pouvoir est aux abois et au bord d’être lâché par ses propres piliers, si ce n’est déjà le cas. En effet, des rumeurs insistantes circulent dans les cercles du pouvoir selon lesquelles un groupe secret se serait constitué à l’UMP, qui pourrait lancer un appel national à une autre candidature que celle de Sarkozy pour les présidentielles de 2012. Une trahison dans le plus pur style de celle de Chirac contre Chaban. Ou plutôt, en raison de l’odeur d’argent que dégage cette présidence, ça rappelle la visite, commandée par l’oligarchie française, de Claude Bébéar auprès de Jean-Marie Messier, pour le débarquer de la présidence de Vivendi Universal avant qu’il ne dilapide ce beau fleuron de l’industrie française.

Les signes de lâchage, en effet, se multiplient. Challenges rapportait le 3 mars les propos d’un responsable de l’UMP selon qui, « en trois ans, l’UMP a perdu la moitié de ses militants, en particulier les jeunes et les nouveaux arrivants ». Les militants seraient ainsi tombés « au-dessous des 200000 et leur moyenne d’âge serait de 68 ans ». Et si l’affaire des sondages favorables à Marine Le Pen nous a montré qu’il ne faut plus accorder la moindre crédibilité à ces exercices, le fait que tous les instituts de sondages aux mains des amis de l’actuel Président le donnent perdant, est quand même un signe de lâchage de la part de ses propres amis ! Selon le Canard enchaîné (9/3), l’Institut CSA, dont Vincent Bolloré détient 40%, ne donne que 33% d’opinions favorables à Sarkozy ; l’Institut BVA, propriété de la Banque populaire-Caisse d’épargne (BPCE), dirigé par l’ex-conseiller de Sarkozy François Pérol, ne lui en donne pas plus*, et même l’IFOP, contrôlé par Laurence Parisot, prévoirait une Bérézina pour notre Président.

Mais tel un Néron totalement aveugle à l’incendie qu’il a lui-même allumé et qui commence déjà à le consumer, Sarkozy continue à s’accrocher à son étoile. Pourtant, toutes ses tentatives de reprendre le contrôle de la situation ont, pour l’instant, fait « pschitt ». Le débat sur l’islam, camouflé en débat sur la laïcité, destiné à lepéniser sa majorité, s’est totalement retourné contre lui. Dernier boomerang dans la figure, celui de son chargé de la diversité, Abderrahmane Dahmane, qu’il a dû « démissionner » en catastrophe suite aux propos particulièrement crus, mais vrais, qu’il avait tenus lors d’une réunion à la Mosquée de Paris, repris par Médiapart : « L’UMP de Copé, c’est la peste pour les musulmans », selon Dahmane, qui compara ensuite les musulmans d’aujourd’hui aux juifs durant la Seconde Guerre mondiale, dénonçant la « poignée de néo-nazis » et les « gens très proches du Front national, militant, selon lui, à l’UMP ».

Décidément, les langues se délient… Même Laurent Wauquiez, ministre des Affaires européennes, s’est désolidarisé de Copé et de Sarkozy, déclarant à Libération « qu’il n’y a pas de débat à avoir sur l’islam, car il est évident que l’islam est compatible avec la République. Il n’y pas de place, non plus, pour un débat sur la laïcité, car la laïcité n’est pas en débat, c’est le socle du contrôle républicain » ! Il y a encore de beaux restes à l’UMP.

Flop enfin dans la stratégie visant à lepéniser les esprits, où il n’est pas dit que les Français soient encore assez stupides pour suivre cette énième réédition du boulangisme ! C’est le parti de Jean Jaurès qui avait fait les frais de cette première imposture où un homme lige de l’oligarchie, le général Boulanger, avait été mis en selle pour reprendre le pouvoir en surfant sur la vague d’un ferment nauséabond et rageur, bien que populaire et bien de chez nous, enrobé d’un vague parfum républicain. Jaurès, qui bâtissait peu à peu son socialisme leibnizien, fut catastrophé face au nombre de socialistes qui furent emportés par la vague de cet illusionniste, vendeur de rêves fascistes et malodorants.

Comme aujourd’hui Marine Le Pen, dont la montée serait, dit-on, commanditée par les très riches familles de France, en préparation au fascisme financier, et qui, dans un récent meeting dans le Var, n’a pas lésiné dans ses appels à la gauche à la rejoindre : « La moitié de nos adhérents viennent de la gauche : PS, PC, NPA », a-t-elle déclaré dans une salle chauffée à blanc par des musiques faisant référence à Léo Ferré et Jean Ferrat, concluant son discours par le célèbre : « De l’audace, encore de l’audace, toujours de l’audace ! » de Danton.

Les Français seront-ils assez idiots pour la suivre ? Rien n’est moins sûr. Les premiers sondages de l’Institut Louis Harris, visant à limiter l’élection à deux choix : soit le duo Sarkozy/LePen, vainqueur au premier tour, soit une victoire de Strauss-Kahn, grâce à l’épouvantail Marine Le Pen, dans un mauvais remake de l’élection de Chirac en mai 2002, avec 80 % des voix, ont été éventés. En révélant que les sondages de l’Institut Harris sont faits en interrogeant un pool de personnes fidélisées par l’Institut, qui plus est, rémunérées via un système de loterie permettant de gagner 7 ou 12000 euros, Mediapart a jeté le doute sur la montée fulgurante de Marine Le Pen. Depuis, la grosse ficelle est apparue aux yeux de tout le monde, une ficelle qui, pour citer Rabelais, est de la taille des chaînes qui gardent le port de La Rochelle. Le deuxième sondage publié par cet Institut donnait Dominique Strauss-Kahn gagnant face à Marine Le Pen, si celle-ci était face, non pas à Martine Aubry ou François Hollande, mais à DSK lui-même !

Mais qui vendra au peuple français cet homme qui a été, comme Nicolas Sarkozy à droite, de tous les coups bas ayant abouti à la ruine de cette République, et que beaucoup ont vu à l’œuvre récemment pour imposer des cures d’austérité inique aux populations grecque et irlandaise, afin de payer pour tous les plans de renflouements des banques ?

Non, faisons en sorte que cette fois-ci, ce remake du boulangisme tourne court et que les Français rejettent tous les produits mis en vente – de l’extrême gauche à l’extrême droite – par l’oligarchie française, qui, pas plus que les Ben Ali ou les Moubarak, ne survivra pas à une grève de masse pacifique dans le pays.

Christine Bierre, rédactrice-en-chef de Nouvelle Solidarité

* Entretemps, le bureau de presse de BPCE nous a informé que BPCE n’est plus actionnaire de BVA depuis le 26 novembre 2010, date à laquelle le FCPR IXEN a cédé la totalité de sa participation dans BVA. Cette opération a été réalisée dans le cadre de la cession par Natixis de la majeure partie de ses activités de private equity à AXA Private Equity.


A lire :


Voir les 8 commentaires

  • Roland • 16/03/2011 - 16:38

    Et donc à voter pour votre groupuscule ?
    Plus sérieusement, MLP pèse beaucoup plus que les 24% qui lui sont attribués, et son programme n’a rien à voir avec le boulangisme. Je pense que vous délirez de plus en plus, et le fait de vous positionner contre la seule candidate nationale qui aie une réelle chance à la présidentielle indique dans quel camp vous êtes. Inutile de cracher sur DSK, vous faites son jeu. J’espère qu’il vous paie bien.

    • tony • 18/03/2011 - 14:38

      si tu te sent pas bien dans ce site pourquoi tu vas pas voir ta copine marine dans ces forum de m... il y a bien quelque chose qui t interesse ici pour toujour laisser des commentaire a 2 balles non ?tu vient pour piquer les idées de s&p ? ou alors tu a simplement pas d ami et tu veint faire chier ton monde ici ?? si tes pas d accord avec s&p et que tu sait que critiqué ta qu a degager on a pas besoin de toi..salut.

    Répondre à ce message

  • ? • 17/03/2011 - 15:54

    Madame,

    L’article intitulé "A quand le tsunami politique en France ?", publié le 16 mars 2011 par Nouvelle Solidarité
    , affirme que la société BVA est contrôlée par BPCE.

    Pour votre information, BPCE n’est plus actionnaire de BVA depuis le 26 novembre 2010. En effet, à cette date, le FCPR IXEN a cédé la totalité de sa participation dans BVA. Cette opération a été réalisée dans le cadre de la cession par Natixis de la majeure partie de ses activités de private equity à AXA Private Equity.

    Je reste à votre entière disposition pour toute information complémentaire.

    Bien Cordialement.

    Thierry Martinez

    Relations Presse de BPCE

    Répondre à ce message

  • petite souris • 16/03/2011 - 23:33

    Aujourd’hui on parle dans certains média-radio de Jupé !!
    Cela va bien dans le sens de ce que vous dites !

    Répondre à ce message

  • duchene • 16/03/2011 - 23:16

    Un tsunami politique en France ne peut etre que dévastateur, tel qu’il est déja passé ainsi dans ces affaires francaises :

    http://www.voltairenet.org/article157210.html

    Reste à trouver un vrai groupe Accueillant, Universaliste, pour une Majorité harmonieusement orchestrée, éclairée, vive !

    http://www.voltairenet.org/article168903.html

    La Révolution française avait dû faire face à l’invasion des monarchies coalisées. La Révolution russe a dû affronter les armées blanches. La Révolution iranienne a dû résister à l’invasion irakienne. La Révolution arabe doit désormais vaincre l’armée saoudienne.

    Répondre à ce message

  • gdfontaines • 16/03/2011 - 20:12

    DSK, Sarko, LePen même pipe même tabac .. de l’argent sale à fumer entre bons copains ou encore le Choix de la Dé-fête !

    Répondre à ce message

  • matière invisible • 16/03/2011 - 20:12

    Le cartel financier et d’affaires anglo-américano-germanique veut pousser le faux socialiste DSK pour qu’il applique la politique d’austérité, de pillage et de prise de pouvoir par ce cartel !

    Répondre à ce message

  • sousou • 16/03/2011 - 16:25

    :’-))Connaissant Sarko depuis le debut, me suis toujours dit rira bien qui rira le dernier. je le plains pas, il a tout fait tout seul comme grand. Même son pote, kaddafi wants his money back !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Contactez-nous !

Don rapide