Solidarité & progrès

Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race.

AccueilActualité
Brèves

ABCP : les nouveaux « subprime », 17 fonds canadiens en détresse, 120 milliards en péril...

La rédaction
visites
1956
commentaire

Les grandes banques commerciales, dont la Deutsche Bank et Barclay’s, ont refusé un « financement d’urgence » pour 17 fonds

15 août 2007 (LPAC) - Les grandes banques commerciales, dont la Deutsche Bank et Barclay’s, ont refusé un « financement d’urgence » pour 17 fonds canadiens ayant émis des Asset-backed commercial paper (ABCP - Créances de trésorerie à court terme, titrisées), ce qui a déclenché une ruée sur ces fonds (des « conduits ») dont 6 sont contrôlés par Coventree. Nous avions rapporté hier que Coventree était en grande difficult&eacute, après avoir doublement échoué à refinancer pour 250 millions de dollars canadiens d’ABCP lundi, puis pour 700 millions mardi.

Ces 17 fonds gèrent ensemble 27 milliards de dollars canadiens d’ABCP, soit 18,6 milliards d’euros. Le marché canadien des ABCP est en crise totale alors qu’il représente 120 milliards, soit un dixième du marché mondial qui est de 1200 milliards (environ 900 milliards d’euros).

Mais en réalité, ce refus d’un « financement d’urgence » n’en est pas un, puisque ce sont ces banques qui ont créé ces fonds et qui sont redevables pour les ABCP. Par exemple, la Deutsche Bank a refusé de financer en urgence les fonds de National Bank of Canada et de Quanto Financial Corporation. D’après le site internet de Quanto Financial, Deutsche Bank et National Bank of Canada sont parmi les propriétaires du fond en question, et ces mêmes banques sont impliquées dans Coventree, aux côtés notamment de BNP-Paribas, comme nous l’indiquions hier. Bien que les banques doivent, par contrat, soutenir leurs « conduits », elles essayent d’en faire tout autrement, ce qui finira probablement devant la justice.

Coventree détient 16 milliards de dollars canadiens d’ABCP. Quanto Financial contrôle 3 autres des 17 fonds en péril dont un que la banque britannique Barclay’s a refusé de financer. Ce refus pourrait équivaloir à 1 milliard de dollars canadiens soit 700 millions d’euros.

La question derrière tout cela est de savoir combien de banques et d’institutions financières d’Europe et des Etats-Unis sont dans de telles postures. Sans mentionner de noms, Bloomberg a rapporté qu’au moins trois émetteurs d’ABCP américains et un européen n’ont pas trouvé de refinancement pour leurs titres. Les ABCP représentent pas moins de la moitié des 2 160 milliards de dollars de titres de créances à court-terme américaines. Ces titres ABCP sont l’objet d’investissements massifs venant des Mutual funds américains, des Unit trusts britanniques ou des SICAV françaises, chez qui des dizaines de millions de gens ont déposé leur épargne.

Brève contenue dans : Le Krach d’août 2007 : pendant les vacances, le système financier se désintègre

Vous avez adoré cet article ? Rejoignez-nous !

La chronique du 17 novembre le monde
en devenir

Don rapide