Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

ACORN, Soros et les méthodes troubles des militants d’Obama

La rédaction
visites
2720

14 octobre 2008 (LPAC) — L’Association of Community Organizations for Reform Now (ACORN), qui a officiellement soutenu Barack Obama comme candidat présidentiel en février dernier, se présente comme la plus grande organisation d’aide aux familles à faibles revenus aux Etats-Unis.

En réalité, son action s’insère dans le réseau mis sur pied par le méga spéculateur George Soros et sa Democracy Alliance, un « club des milliardaires » incluant la Fondation Tides et le Syndicat international des employés de services dont le but c’est d’opérer une « OPA hostile sur le Parti démocrate ». C’est aussi la raison pour laquelle Soros s’est pleinement mobilisé contre la campagne de Hillary Clinton pendant les primaires.

Si l’on peut se réjouir que ACORN mène des campagnes visant à inscrire des Américains de condition modeste sur les listes électorales, un certain nombre d’irrégularités jètent le discrédit sur cette démarche.

En 2008, son Project Vote a fait inscrire, avant la date buttoir du 6 octobre, un nombre record de nouveaux électeurs : 1,3 million vivant dans 21 Etats. Cependant, les méthodes employées par ACORN pour y arriver ont fini par provoquer des enquêtes dans plusieurs d’Etats. Quelques exemples :

· Dans le comté de Lake, dans l’Indiana, 5000 formulaires ont été déposés à la dernière minute, dont près de la moitié se sont révélés faux, selon CNN. Les irrégularités les plus courantes sont l’inscription de personnes décédées, de fausses adresses et la même écriture sur de nombreux formulaires. Le Parti républicain a saisi la justice.

· A Las Vegas, des enquêteurs ont fait une descente dans les bureaux de ACORN. Selon le Las Vegas Sun du 9 octobre, les autorités pénitentiaires du Nevada ont appris en juillet que l’une des prisons de l’Etat avait fait travailler des prisonniers pour une entreprise qui a fait à cette main d’œuvre presque gratuite pour inscrire des nouveaux électeurs.

· Dans l’Ohio, des électeurs convoqués par la Commission électorale du comté Cuyahoga (dont la ville de Cleveland) ont avoué que les militants d’ACORN les avaient inscrits jusqu’à 72 fois dans des localités différentes ! (New York Post).

· Selon un communiqué d’Associated Press, les autorités du Missouri contestent la validité de centaines de formulaires, soumis par l’Association, et le FBI envisage d’ouvrir des enquêtes. En avril dernier, huit militants ont plaidé coupable pour utilisation de fausses cartes électorales en 2006.

Selon certaines sources, le procureur Patrick Fitzgerald, en charge du dossier Tony Rezko qui risque d’éclabousser Barack Obama, s’intéresserait lui aussi à ACORN.

Et pour couronner le tout, celle-ci a été éclaboussée en juin 2008 par un autre scandale, celui de la démission de son président Wade Rathke, lorsque l’on découvrit qu’en 1999 et 2000 son frère Dale Rothke avait puisé pour son propre compte quelques 950000 dollars dans la caisse de l’association. Ce détournement de fonds a été étouffé pendant huit ans, sous l’œil bienveillant des bailleurs de fonds milliardaires de ce mouvement qui se proclame « l’organisation des pauvres ». Lorsque l’affaire éclata, un certain Drummond Pike se proposa de retourner l’argent volé. Rien de bien étonnant puisque Pike est justement le trésorier de Democracy Alliance, le groupe financé par des milliardaires, dont George Soros, pour contrôler le Parti démocrate.

A lire : La guerre secrète de George Soros

Pour creuser le sujet : focus

Contactez-nous !