Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

Abattons la Réserve fédérale, « vache à lait » des spéculateurs !

La rédaction
visites
1860
commentaires

4 août 2009 (Nouvelle Solidarité) – Le 21 juillet, le représentant démocrate de l’Ohio, Dennis Kucinich a interpellé l’inspecteur général Neil M. Barofsky, inspecteur général du plan américain de sauvetage des banques (TARP). Les remarques de Kucinich et deux commentaires du Financial Times démontrent amplement que depuis le krach financier de 2007, le système de la Réserve fédérale américaine est devenu une énorme « vache à lait » au service de Wall Street et des spéculateurs.

Kucinich pointe d’abord le fait que les banques ont obtenu quelque 800 milliards de dollars du TARP et du sauvetage des banques hypothécaires semi-publiques Fannie Mae et Freddie Mac.

L’essentiel de cet argent n’a pas été injecté dans les capacités productives des entreprises ou de l’économie réelle et forme ce que les banques elles-mêmes appellent des « excès de liquidités ».

Or, les chiffres découverts par Kucinich indiquent que cette masse d’argent a tout simplement été déposée par les banques auprès de la même Fed sous forme de dépôts à terme bien mieux rémunérés que les taux de l’argent prêté initialement par l’Etat américain aux banques ! Il y a un an, affirme Kucinich, ces surplus avoisinaient en moyenne 2 milliards de dollars par jour. Or, à l’heure actuelle, ils montent jusqu’à 877 milliards par jour et sont de 800 milliards en moyenne ! La Fed rémunère donc les banques pour l’argent avancé par les contribuables !

Ajoutons à cela qu’à l’heure actuelle la Réserve fédérale, dont le Comité monétaire n’est pas constitué par des représentants de l’Etat américain mais par ceux des grandes banques de Wall Street, procède à l’acquisition de 1750 milliards de bons du Trésor, ce qui fait grimper leur valeur tout en faisant chuter leur taux.

Le plus scandaleux est le fait que les 18 banques de Wall Street qui sont des « market makers » [qui déterminent l’orientation du marché] obtiennent d’avance tous les informations sur le type de bons la Fed achètera, informations qui leur permettront de spéculer à tout va sur des tendances de marché connu d’avance. Banco !

« La Fed et le plus grand acheteur et vendeur et c’est Wall Street qui fixe les prix », confie sans rougir un gestionnaire de portefeuille au Financial Times. « Tout le monde mise sur la Fed ; tout le monde lui fait les poches ». Bonjour l’aveu.

Précisons encore que la Fed a remplacé Fannie Mae et Freddie Mac comme principal acheteur des Mortgage Backed Securities ou MBS (titres adossés sur les hypothèques) et d’autres titres toxiques. En plus, la Fed annonce d’avance quel type de titres elle prendra en pension, permettant ainsi aux banques de s’en procurer un maximum et d’en revendre des quantités énormes à la Fed avec des profits record !

Rappelons qu’Eliot Spitzner, l’ancien ministre de la justice de l’Etat de New York, vient de dénoncer la Fed comme un vaste « pyramide de Ponzi ». A peine deux jours après que Lyndon LaRouche a proposé d’abattre cette « vache à lait » des spéculateurs (voir son webcast du 1 août), un éditorial du Financial Times avertit contre toute tentative de réduire « l’indépendance » de la Fed. « La mode actuelle d’attaquer les banques centrales est compréhensible, mais cela risque d’aller trop loin », écrit le journal, « car, [bien que des erreurs eussent été commises] le principe d’indépendance est une partie vitale de la politique économique moderne. Miner cette indépendance, serait un sérieux retour en arrière ». (…) « Après tout, il doit exister quelque part un corps central capable d’orchestrer une politique ».

Pour conclure, le Financial Times met en garde contre des gens comme le représentant républicain Ron Paul qui exige « une laisse plus courte pour la Réserve fédérale », mais aussi, plus généralement, contre les « présidents français » en général, ou encore contre des individus comme la chancelière allemande Angela Merkel.

Voir les 5 commentaires

  • thejojer • 05/08/2009 - 12:43

    comme si en France ou en Allemagne nous étions mieux lotis !
    la fed a presque jamais été controlée par le politique mais par des banques privées,
    même Hamilton était un sous marin de la famille Rothschild
    "Celui-ci créa la " FIRST NATIONAL BANK OF THE UNITED STATES ", la première banque centrale américaine. Elle était structurée comme la "Banque d’Angleterre" et contrôlée par les Rothschild. "

    http://www.alterinfo.net/Les-Rothschild-et-les-crises-mondiales_a32261.html

    • cyberfurax • 05/08/2009 - 15:06

      Bonjour,
      Oui , le modèle technique de banque était le même, mais Rothchild était sur le trottoir d’en face, dans le camp des privés"
      http://www.solidariteetprogres.org/article3576.html

      Je me suis permis un copié collé de la réponse d’une internaute sur le site Alterinfo. Il me semble urgent de lire ce livre
      je cite :
      "Je viens de recevoir et de lire le livre de Paul Eric Blanrue : je conseille à tous de le commander et de le lire car il est très instructif, et reflète très clairement une réalité que chacun d’entre nous pourra constater dans la réalité : lire ce livre est un acte républicain et citoyen français (je précise français, car ce n’est pas évident pour tout le monde).
      113 députés sur les 360 de droite et du centre sont dans l’association France-Israel. Le votre en est-il ? Blanrue donne les noms. Certains députés français vont volontairement faire leur service militaire en Israel mais il n’est pas précisé s’ils l’ont fait en France !!! Il y a en à au Sénat aussi : 64 sénateurs sont identifiés par Blanrue ! Ce chapitre méritait un livre à lui seul . Certains d’enter eux sont également dans 1 associations France-Palestine : la duperie et l’absence totale d’idéaux pour la France et les français, mais la défense des intérêts étrangers sont de l’ordre de l’atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation“.
      Posté par Muriel le 24/06/2009 15:33 sur le site alterinfo
      Voilà pour les sceptiques.

    • said • 06/08/2009 - 21:57

      bonsoire

      c etait tous simplement merci car je comptais acheter le livre donc vu sous cet aspect je pense qu etre republicain c est d acheter ce livre pour faire barrage a ces iresponsable politiçiens pour passer leurs carriere avant le devoire de citoyein accompli car quand on est aux commandes d un pays il faut etre a la hauteur il ne faut pas trahire le pays qu on gere ou meme la mission qu on nous a confiee a savoire(les français)

    Répondre à ce message

  • arcane • 05/08/2009 - 13:27

    Je réécoutais le discours du président du burkina fasso en afrique. Sankara le bien nommé.

    Il a été assassiné par l’olligarchie financiere via Mittérand à l’époque

    Il disait nous ne pouvons pas payer la dette car ce n’est pas notre dette.

    Si nous ne la remboursons pas, nos créanciers ne mourront pas. Soyez en sur

    Mais si nous la remboursons, nous africains nous mourrons ça aussi soyez en sur.

    Voila ce qui attend chaqun d’entre nous
    Il a dit également que tous les peuples du monde étaient traités comme les africain par l’empire financier.

    Voyez ce qui nous attend

    • Bertrand Buisson • 05/08/2009 - 14:29

      Le discours entier de Sankara se trouve ici :
      http://solidariteetprogres.org/article3346.html

      Ce que j’aime dans ce discours, c’est que Sankara, qui sait très bien qu’il risque sa vie et peut être même que son sort était déjà scellé, est d’un optimisme et d’une ironie capable de tuer le fatalisme.

      « La chance est la faculté de saisir les bonnes occasions. » Douglas MacArthur

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Contactez-nous !

Don rapide