Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

Abdoulaye Wade : offensive pour l’indépendance alimentaire en Afrique

La rédaction
visites
678
commentaire

12 mai 2008 (Nouvelle Solidarité) — Dans une tribune parue dans le Journal du Dimanche (11/05), le Président sénégalais, Abdoulaye Wade, déclare : « J’entends donc saisir l’occasion fournie par cette crise pour assurer enfin notre indépendance alimentaire » et même pour parvenir « à une production agricole excédentaire ». Comment y arriver ? Déjà en rejetant les solutions qui ne s’attaquent pas aux problèmes de fond : « A chaque crise alimentaire en Afrique, on nous propose d’éteindre l’incendie sans lutte contre ses causes. On nous envoie des avions avec de l’aide d’urgence au lieu de nous aider à produire ce que nous mangeons. » Dans quelques temps la communauté internationale dira : « nous avons donné un ou deux milliards de dollars pour régler la crise alimentaire en Afrique », mais personne ne saura où est passé cet argent. De « cet argent je ne veux pas », ajoute le Président sénégalais, « mais si on me dit : « On va vous donner des pesticides, des semences, des tracteurs…. », Je prends ! »

Abdoulaye Wade indique ensuite le type de solution qu’il met de l’avant : un accord de 6 ans signé récemment avec l’Inde pour l’achat de riz. Au cours de la première année l’Inde fournira 600.000 tonnes de riz au Sénégal, c’est-à-dire la totalité de la consommation annuelle du pays. Mais, ajoute le Président sénégalais, nous avons demandé à l’Inde « de nous assister techniquement, avec du matériel, des semences et de l’encadrement, pour que nous puissions à notre tour produire du riz ». Ainsi, « la deuxième année, l’Inde ne nous fournira plus que 500,000 tonnes de riz, la troisième, 400.000 tonnes… jusqu’au terme d’un plan de six ans ».

Le Président sénégalais a rappelé comment, en 2003, il n’avait fallu que quelques mois pour que le Sénégal porte sa production de manioc de 80 000 à 450 000 tonnes, après qu’Abdoulaye Wade a découvert que le Nigeria exportait beaucoup de manioc aux Etats-Unis. Inspiré par ces succès, M. Wade a décidé de lancer la « Grande offensive agricole pour la nourriture et l’abondance ».

Contactez-nous !

Don rapide