www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Actualité

Acculée, la Présidence Obama veut s’en prendre à Lyndon LaRouche

La rédaction
1403 visites | 3 commentaires

22 juin 2011 (Nouvelle Solidarité) – De hauts responsables des services de renseignements américains et du Parti démocrate ont averti que la Maison Blanche est sur le point de lancer une campagne d’opérations sales contre Lyndon LaRouche et ceux qui lui sont associés. Ces avertissements surviennent alors que la Présidence Obama est au bord de l’abîme : avec la plainte bipartisane déposée contre le Président et le vote-sanction de la Chambre des représentants sur l’intervention militaire en Libye, il apparaît clairement que Barack Obama s’est rendu passible de destitution en reniant le pouvoir exclusif du Congrès à déclarer la guerre.

Ces officiels des services de renseignement ont révélé que la Présidence et son équipe électorale s’apprêtent à lancer un campagne majeure contre LaRouche et son mouvement, et qu’ils font tout ce qu’ils peuvent pour rallier les figures importantes du parti à leur cause. En fin de semaine dernière, en réponse à l’offensive bipartisane, le dirigeant de la majorité démocrate au Sénat, Harry Reid, la sénatrice Barbara Boxer et la chef de file des démocrates à la Chambre, Nancy Pelosi, sont montés au créneau pour défendre Barack Obama. Malgré qu’ils aient conscience de sa faute, ils ont expliqué avec ardeur qu’Obama n’avait violé ni la section 8 du Ier article de la Constitution, ni la Loi sur les pouvoirs de guerre. Hier, après avoir renoncé à une première tentative la semaine dernière, les sénateurs Kerry et McCain ont annoncé une nouveau projet de résolution pour autoriser un usage limité de la force en Libye et ainsi couvrir les méfaits du Président. En effet, Obama a outrepassé l’avis des juristes du Pentagone et du ministère de la Justice en estimant qu’il ne s’agissait que d’une intervention humanitaire sous l’égide de l’ONU et de l’OTAN. La nouvelle tentative de Kerry et McCain est une preuve supplémentaire que des membres de l’establishment démocrate adhèrent à une opération de sauvetage désespérée d’Obama par peur de faire face aux conséquences de son éviction.

Plusieurs hauts responsables du Parti démocrate ont confié que ce comportement s’explique par le fait que les démocrates craignent que l’éviction d’Obama puisse bénéficier à Lyndon LaRouche, le seul homme d’Etat ayant osé dire la vérité sur Obama et ses mentors britanniques, et appelé à son éviction depuis le mois d’avril 2009. En défendant l’indéfendable, Reid, Boxer et Pelosi se sont fait hara-kiri, par peur que LaRouche ne devienne une figure populaire capable de mener un changement révolutionnaire dans la politique américaine, à commencer par le rétablissement de la loi Glass-Steagall actuellement en débat au Congrès via le projet de loi HR 1489, qui aboutirait à la mise en faillite de Wall Street. Ce quasi-suicide politique constitue le premier signe avant-coureur d’une campagne contre le mouvement larouchiste.

C’est une affaire très grave. Si ces sources, démocrates et de la communauté du renseignement, ont décidé de tirer la sonnette d’alarme, c’est qu’un sens profond de patriotisme les y a poussé, réalisant que si la Présidence en arrivait à vouloir supprimer LaRouche du débat dans la situation actuelle, financière et internationale, les Etats-Unis seraient condamnés et le reste du monde avec.

Avec l’ensemble de la zone euro au bord de la désintégration, les principaux gouvernements européens sur le point de tomber (à commencer par Merkel en Allemagne) et Wall Street qui attend d’être frappé de plein fouet par ce tsunami financier transatlantique, l’appel de LaRouche à rétablir de toute urgence la loi Glass-Steagall avant le 4 juillet trouve de plus en plus d’échos auprès des syndicats et des élus de la base. C’est précisément pour cette raison que la Présidence Obama et son équipe électorale, qui ne sont que les instrument des intérêts de la City de Londres et de Wall Street, se sont lancées dans une campagne désespérée et illégale.

Nous en sauront plus sur ces opérations sales dans les prochains jours, mais les faits ci-présentés parlent déjà d’eux-mêmes.

  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 
Notre dossier éducation, en vente ici Au Yémen, on assassine les hommes et leur mémoire. La France complice. terrorisme / 11 septembre, les 28 pages qui démasquent... La mer, avenir de l’homme Présidentielle 2017
Le choix de la rédaction
Autres articles
Plus d'articles

Voir les 3 commentaires

Vos commentaires

  • Le 26 juin 2011 à 14:09
    par maurice gèrald

    je suis pour les propos de Lyndon larouche , mais je voudrais savoir ,mais avec quoi ont va acheté des bien durable et vivre chaque jours.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin 2011 à 09:50
    par petite souris

    C’est une affaire très grave. Si ces sources démocrates et de la communauté du renseignement ont décidé de tirer la sonnette d’alarme, c’est qu’un sens profond de patriotisme les y a poussé, réalisant que si la Présidence en arrivait à vouloir supprimer LaRouche du débat dans la situation actuelle, financière et internationale, les Etats-Unis seraient condamnés et le reste du monde avec.

    Cela n’est pas étonnant.
    Tout mais tout toujours pour le fric, sa caste, ses valets et l’hypocrisie !!!

    Cela n’est pas une preuve mais un aveu de leur incapacité volontaire de détruire pour gagner, et surtout démontre que Lyndon LaRouche a raison sur toute la ligne !!!!!!!

    Au secours les égoïstes, leur fin justifiant leurs moyens, sont au pouvoir !!! Freud ! Lacan ! Vite !!!!

    Selon que vous serez puissant ou misérable,
    Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir.

    les animaux malades de la peste LaFontainehttp://www.avht.org/popup.php?id=3

    Qui veut noyer son chien l’accuse de la rage, – Et service d’autrui n’est pas un héritage. Molière dans les femmes savantes

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin 2011 à 11:58
    par mohari deliami

    Avec le Glass-Steagall, apportons les Grands projets au-delà des rêves et de l’espoir, faisons en des réalités puisqu’il est indéniable que nous irons, dans un proche avenir, explorer le système solaire jusqu’à Mars et plus loin encore et ceux pour le bien de l’humanité et un certains sens de la liberté. Sans connaitre plus que cela Mr Larouche, n’est-il pas un leader accompagné lui-même de nombreux leaders ? Alors référons nous à ses pairs et ancêtres, soyons inspirés et faisons plus :

    “If your actions inspire others to dream more, do more and become more, you are a leader.” John Quincy Adams

    http://www.youtube.com/watch?v=K8bLdY_5o-Y

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Notez que votre message n'apparaîtra qu'après avoir été validé par notre équipe.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Vous pouvez utiliser les boutons pour enjoliver votre texte. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet