Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité

Affaire Kerviel : un Glass-Steagall contre la finance folle

La rédaction
visites
1885
commentaires

7 octobre 2010 (Nouvelle Solidarité) – La parodie de procès dans l’affaire Kerviel, qui a vu la Société Générale entièrement blanchie, ne fait qu’exposer la fraude systémique de l’économie financiarisée. Rappelons que hors affaire Kerviel, la SocGen a dû évacuer cette année 45 milliards d’euros de titres toxiques vers une structure de défaisance afin d’éviter la faillite. Mais c’est l’ensemble des banques qui est en situation de banqueroute ; seule une procédure de mise en faillite organisée permettra de rétablir la justice aux yeux du peuple et de l’économie.

Reflétant le débat transatlantique que nous avons catalysé depuis plusieurs mois avec notre campagne internationale pour le rétablissement des lois Glass-Steagall, hier, dans une interview à BFM radio, l’analyste financier Edouard Tétreau a demandé le rétablissement de la séparation entre banques de dépôt et banques d’affaire :

« Ce procès spectaculaire a permis au vrai procès de ne pas avoir lieu : le vrai procès c’est celui de toute la finance de marché (…) les banques d’investissement sont des banques de spéculation, c’est ce procès qui doit avoir lieu. Il ne s’agit pas que de la Société Générale mais de BNP, Goldman Sachs, etc. (…) c’est le procès d’une profession qui cherche des rentabilités excessives de court terme, qui est dans la confusion des genres, qui traite une fois pour son compte propre puis qui joue avec l’argent des déposants (…) sur des produits extrêmement dangereux pour nos économies et nos sociétés. (…) Nos entreprises, nos collectivités locales, les ménages ont besoin d’investir mais le crédit ne va plus au bon endroit (…) ces banques cherchent des rentabilités excessives et intenables, on en a payé le prix il y a deux ans, vous et moi, les contribuables, si bien qu’aujourd’hui les Etats sont rincés (…) Il faut découper les banques en deux, il s’agit d’une restructuration, cela s’appelle Glass-Steagall. »

La bataille fait toujours rage dans les institutions françaises entre partisans du Glass-Steagall et la faction Pébereau qui contrôle la présidence et le ministère de l’économie. Contrairement à ce que pensent les dirigeants socialistes, le seul moyen de remporter cette bataille est de la faire éclater au grand jour en en appelant au peuple. Jacques Cheminade a mis cet enjeu vital au cœur de sa campagne mobilisatrice en vue des présidentielle de 2012. Vous savez ce qu’il vous reste à faire :

>>> www.cheminade2012.fr <<<


Lire aussi : Le Glass-Steagall français made in CNR !


Voir les 3 commentaires

  • pegasous • 09/10/2010 - 08:57

    BJR... KERVIEL ? Le systeme politico-economico-bancaire qui regit le monde entier nous montre ce qui attend tout individu qui ose faire perdre les moyens ( financiers et industriels voir militaires ( il faut bien preserver ses BIENS de toute cette "elite" ! et surtout pas ceux des peuples )a cet "establishment" ...
    mais rappelons nous que nous allons assister a bien des changements .. Souhaitons que L’honorable Kerviel ( car il etait tres HONORABLE lorsqu’il faisait rentrer des milliards a la Societe Generale et a ses actionnaires ) trouvera un elan populaire pour renverser cette oligarchie anglo-saxonne qui le crucifie sur l’autel des magouilles financieres juteuses Bonne chance M. KERVIEL et que la VERITE soie !

    Répondre à ce message

  • petite souris • 08/10/2010 - 10:34

    Edouard Tétreau a demandé le rétablissement de la séparation entre banques de dépôt et banques d’affaire

    Enfin d’autres que Lyn et Jacques en parlent !!!

    Bravo à ce monsieur Tétreau.
    J’attends que les grands média en parlent pour faire céder le gouvernement sur ce point.

    Il faut donc encore et encore en parler dans la rue.

    Répondre à ce message

  • edith • 07/10/2010 - 17:47

    KERVIELc’est l’exemple ! "voyez ce qui vous arrivera si vous nous touchez"LES DIEUX MEMES,LES DIEUX ONT VU,SUR LEURS AUTELS,SE FLETRIR DES LAURIERS QU’ILS CROYAIENT IMMORTELS."

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Contactez-nous !

Don rapide