Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

Affaire Rezko : Obama tiré comme un lapin

La rédaction
visites
2151
commentaire

4 mars 2008 (Nouvelle Solidarité/LPAC) - Comme l’avait prévu Lyndon LaRouche, l’opération Bloomberg se confirme. Après avoir été porté aux nues, Barack Obama est aujourd’hui descendu en flèche par les médias américains pour ses liens avec des hommes d’affaires véreux, et en premier lieu Tony Rezko, un promoteur immobilier de la banlieue de Chicago que l’on surnomme le « roi des taudis ». Si Lyndon LaRouche a pu anticiper cette manœuvre, c’est qu’il a clairement identifié la tentative des milieux financiers londoniens et de Wall Street de faire élire Michael « Mussolini » Bloomberg à la présidence des Etats-Unis, ce qui nécessite de discréditer tous ses adversaires potentiels, et en premier lieu Hillary Clinton. (voir ici)

Les premières attaques contre Obama, qui ont surgit dans la presse britannique à la veille du “Super Tuesday” (voir ici), sont désormais reprises par le New York Times, ABC News, Associated Press, Wall Street Journal, Chicago Sun, Los Angeles Times, etc. Le procès de Tony Rezko, incarcéré depuis le 28 janvier, s’est ouvert lundi à Chicago, à la veille de primaires démocrates décisives dans l’Ohio et le Texas, et pourrait durer quelques mois. Des sources judiciaires ont confié à la presse que Obama pourrait même être appelé à témoigner. Hier, le candidat démocrate a refusé de répondre aux questions des journalistes de Chicago qui étaient venus le traquer jusqu’à San Antonio, au Texas. « M. Obama doit répondre aux questions sur M. Rezko et les moeurs politiques de Chicago (…) S’il ne le fait pas, ça va hanter de plus en plus sa campagne » a averti le Wall Street Journal.

Les militants du LaRouche PAC et du LYM, massivement mobilisés au Texas et dans l’Ohio pour distribuer 500 000 exemplaires des déclarations de LaRouche sur le danger Bloomberg, rapportent que la population se montre très réceptive. La plupart des gens se doute qu’avec une telle couverture dans la presse, Michael Bloomberg trame quelque chose. Même les partisans d’Obama reconnaissent la réalité de cette stratégie en témoignant du manque de fond et de solidité du sénateur de l’Illinois.
Comme l’a bien compris l’économiste Paul Krugman dans le New York Times, la base démocrate « veut un nouveau Roosevelt et pour l’instant ils ont l’impression d’avoir une version de Bloomberg au verbiage amélioré. »

Lisez la dernière déclaration de LaRouche avant les primaires du 4 marsici

Regardez la dernière vidéo de l’intervention du LaRouche PAC dans la campagne ICI (en anglais)

Contactez-nous !

Don rapide