Solidarité&progrès

Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

AccueilActualité
Brèves

Afrique du Sud : la coupe du monde coupe aussi les budgets et l’électricité !

La rédaction
visites
931
commentaire

4 juillet 2010 (Nouvelle Solidarité) – En Afrique du Sud, qui a dit : « Il est évident qu’après ce que nous venons de vivre, ce serait ridicule de ne pas rouvrir le dossier de l’aide par la technologie… » ? Le Premier ministre d’un pays industrialisé ? Non. Il s’agit de Sepp Blatter, le président de la FIFA ; mais il parlait du recours à la vidéo dans les matchs de foot. Pendant ce temps-là, l’Afrique du Sud a annoncé la quasi-fermeture de son projet de réacteur nucléaire de 4e génération « à lit de boulet » ; un des projets les plus avancés au monde.

La Coupe du monde va rapporter près de 1,5 milliards de bénéfices nets à la FIFA alors qu’elle aura amputé de 3 milliards le budget de l’Etat, qui de surcroît devra lui reverser 300 millions d’euros pour avoir utiliser la « marque » Coupe du Monde. Pour pouvoir réaliser ces énormes investissements dans de gigantesques stades érigés non loin de bidonvilles privés d’eau et d’électricité, le gouvernement sud-africain a dû faire des coupes franches. En février dernier, il n’a pas renouvelé le financement pour l’entreprise publique PBMR chargée de développer le réacteur nucléaire de 4e génération. Si bien qu’aujourd’hui, la presse du pays annonce que seuls 25 des 800 scientifiques et ingénieurs employés sur le projet seront conservés. En conséquence, la plupart de ces 775 ingénieurs hautement qualifiés et spécialisés ont déjà été recrutés par des sociétés étrangères et vont quitter l’Afrique du Sud.

Le réacteur modulé à lit de boulets (PBMR) est un réacteur à haute température (HTR), à sécurité intrinsèque. Très léger, il est conçu pour être déployé en de petites unités autonomes, idéale pour les régions ayant un besoin énergétique modeste mais immédiat. Sa température élevée de fonctionnement permettra de l’utiliser aussi pour dessaler de l’eau de mer à grande échelle et produire de la chaleur à usage urbain et industriel, et même fabriquer l’hydrogène qui propulsera les automobiles de demain. Solidarité & Progrès a toujours promu le PBMR : c’est une technologie fondamentale pour une renaissance économique mondiale, y compris chez nous.



Voir le commentaire

  • petite souris • 04/07/2010 - 19:39

    Toute l’histoire n’est que la conséquence de ce qui se passe dans les lits !!!!!!!!!!!!!

    Même lorsqu’il s’agit de lit à boulet !!!!!!!!!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Vous avez adoré cet article ? Rejoignez-nous !

Si le monde est réduit aux seules énergies renouvelables, qui par leur faible densité et leur caractère intermittent permettent de produire beaucoup moins que les combustibles fossiles et le nucléaire, la capacité d’accueil de la Terre se réduira brutalement à un milliard d’êtres humains !

En savoir plus

Don rapide