Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Amelia Boynton Robinson en Europe : retour à l’Amérique de Roosevelt

La rédaction
visites
903

Après son intervention lors de la conférence de Kiedrich en Allemagne, la vice-présidente de l’Institut Schiller Amelia Boynton Robinson s’est rendu au Danemark où elle a donné trois interviews à différentes chaînes nationales. La chaîne d’information continue TV2 News l’a interviewée en direct pendant 10 minutes ; la chaîne généraliste TV2 a diffusé 2 minutes d’entretien lors de son JT à 19h ; DR TV1 a préparé une séquence pour être diffusée lors du JT de 21h. TV2 s’est concentré sur le rôle héroïque d’Amelia Boynton Robinson dans le Mouvement des droits civiques américains et lui a demandé ce qu’elle pensait des manifestations actuelles à Jena en Louisiane. Sur TV2 News, Amelia Boynton Robinson a pu s’étendre plus longuement sur le lien entre la bataille toujours en cours pour les droits civiques et la dévastation économique qui ronge les Etats-Unis. Elle est revenue sur la nécessité urgente d’appliquer des politiques Rooseveltiennes, à l’image des propositions faites par Lyndon et Helga LaRouche, et l’Institut Schiller.

Sur DR TV1, le commentateur a décrit la situation à Jena, comme ressemblant de plus en plus à la mobilisation des années 60 lorsque Amelia Boynton Robinson était au premier rang. Il a ensuite montré des images des manifestations de l’époque, incluant la photo de Mme Robinson laissée pour morte par la police sur l’Edmond Petus Bridge lors du Bloody Sunday. Amelia Boynton Robinson a confié que la situation raciale aujourd’hui n’est guère meilleure qu’à cette époque, car le racisme est toujours là, sous la surface. Elle a également conseillé aux manifestants d’utiliser des méthodes non-violentes pour obtenir la justice pour tous.

Après l’interview, les journalistes et les cameramen étaient très émus, l’un demandant à Mme Robinson de lui dédicacer son livre et un autre promettant d’afficher l’annonce de sa réunion publique dans la salle de presse. Amelia Boynton Robinson tiendra deux réunions publiques à Aarhus puis Copenhague lundi et jeudi.

Contactez-nous !