Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

Apres Kucinich, les démocrates se mobilisent pour la destitution de Cheney

La rédaction
visites
1399
commentaire

7 novembre 2007 - Avec l’introduction de la résolution de Kucinich sur la destitution de Cheney dans le comité judiciaire de la chambre des représentants, ceci, en balayant les barrages (et l’autorité) de Nancy Pelosi, les priorités des démocrates ont changé. Maintenant on parle de destitution, comme d’une question fondamentale.

Robert Wexler, représentant de Floride, membre du comité judiciaire qui va recevoir la résolution, a envoyé une lettre à sa base et a pressé le comité « de planifier des auditions sur la destitution immédiatement (...) le peuple américain est bien servi avec une enquête légitime et minutieuse sur la destitution ».

Une autres démocrate, Carolyn Shea-Porter du New Hampshire, a fait une déclaration : « Aujourd’hui, lors d’un puissant vote bipartisan, la chambre des représentants a voté pour soumettre une résolution de destitution du vice président Cheney au Comité judiciaire de la chambre... C’est le devoir du vice président d’exécuter loyalement la loi des Etats-Unis d’Amérique et de défendre la constitution. Il y a des évidences grandissantes selon lesquelles le pouvoir exécutif a ignoré certaines de nos lois et a essayé d’infléchir la constitution suivant son bon vouloir.
Les membres des deux partis ont décidé que cette question était trop importante pour être ignorée. J’ai voté, avec mes collègues républicains et démocrates pour enquêter sur les actes du vice-président pendant ces fonctions ».

La résolution de destitution est maintenant « dans l’assiette » du comité judiciaire, comme un conseiller parlementaire l’a fait remarquer. Le comité lui-même a délivré la déclaration suivante : « le comité a un agenda très chargé » devant faire passer des lois sur « un très grand nombre de sujet... Le président du comité va discuter du vote d’aujourd’hui avec les membres du comité, mais il semblerait évident que ceux-ci devraient considérer, comme une question préalable, les nombreux abus de cette administration, en incluant le vice président ».

Contactez-nous !

Don rapide