Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Attaque contre l’Iran : Netanyahu et Barak poussés par Londres

La rédaction
visites
1664

8 novembre 2011 (Nouvelle Solidarité) – L’empire financier de la City s’effondre, toutes les possibilités de renflouement semblent épuisées et la propagande anti-iranienne prépare l’opinion à la guerre. Depuis les accords de Sykes-Picot et les prouesses de Lawrence d’arabie, l’Empire britannique a conservé la main haute sur l’Asie du Sud-Ouest au point d’en faire aujourd’hui de nouveaux Balkans servant de détonateur à une guerre mondiale.

En pleine mobilisation depuis deux semaines, au côté du Premier ministre Netanyahu, afin de rallier les forces de sécurité israéliennes au projet d’attaque contre l’Iran, le ministre de la défense Ehud Barak s’est soudainement rendu à Londres le 2 novembre. Il y a rencontré son homologue britannique Phillip Hammond et le chef du Conseil de sécurité national Sir Peter Ricketts, l’homme qui présida le Joint Intelligence Committee de Tony Blair lorsque ce dernier préparait la guerre en Irak et les preuves sur les armes de destructions massives de Saddam Hussein. Rappelons que le Conseil de sécurité national britannique vient de fusionner avec son homologue américain pour former le National Security Strategy Board (NSSB), tel que l’avait annoncé Barack Obama lors de sa visite à Buckingham Palace en mai dernier.

Le même jour, le Guardian de Londres et le Scotsman ont annoncé que l’armée britannique étudie le déploiement de navires et de sous-marins de la Royal Navy pour participer à une campagne aérienne et maritime contre l’Iran, en appui du dispositif militaire américain déjà déployé dans la région. Quelques jours avant la visite de Barak, c’est le chef d’état-major de l’armée britannique, le General Sir David Richards, qui s’est rendu en Israël, dans la cadre d’une coopération militaire retrouvée depuis deux ans, pour discuter d’une offensive contre l’Iran.

Contactez-nous !