Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Attaquer l’Iran mènera à une guerre nucléaire

La rédaction
visites
2430

7 novembre 2011 (Nouvelle Solidarité) – Alors qu’on peut s’interroger sur la provenance des éléments qu’avancera l’Agence internationale pour l’énergie atomique (AIEA) pour alimenter la campagne d’entrée en guerre contre l’Iran, le site d’information abc.az, basé en Azerbaidjan – pays qui possède 600km de frontière commune avec l’Iran où 20% de la population parle azéri – met en garde contre le danger de guerre nucléaire. Extrait (nb : les termes « destroyers impériaux » et « étoile noire » sont une référence à la série de fiction La guerre des étoiles).

Les médias occidentaux et israéliens évoquent activement les détails de « représailles » préventives contre la république islamique, y compris les routes éventuelles qu’emprunteraient les « destroyers impériaux »

Il en résulte que le chemin le plus commode passe par la Syrie (en ciblant activement ses défenses aériennes) et l’Irak, afin de bombarder les 17 installations nucléaires de l’Iran. L’offensive pourrait s’accompagner d’opérations au sol par les forces spéciales.

Si un tel plan est réalisé, le monde peut se retrouver au bord de la guerre nucléaire. En Syrie, la Russie a une base navale russe, et des experts russes travaillent à la centrale nucléaire de Bushehr. Et le monde a appris en août 2008, en Géorgie, comment la Russie moderne réagit en cas de meurtre de ses soldats et de ses citoyens. La doctrine militaire russe permet le recours aux armes nucléaires même contre des pays qui n’en possèdent pas.

Si la Russie est forcée de recourir à sa propre force de dissuasion nucléaire (comme toujours, les experts russes seront difficilement avertis à l’avance des frappes sur Bushehr), alors les discussions se porteront de suite sur l’ « Etoile noire » plutôt que sur les « destroyers ».

Contactez-nous !