Solidarité & progrès

Le parti du travail humainTel. 01 76 69 14 50

AccueilActualité
Brèves

Attention a l’éclatement de la bulle immobilière anglaise !

La rédaction

27 août 2007 (LPAC) - Un banquier de Francfort qui a demandé à rester anonyme, a confié que la bulle immobilière anglaise est encore plus spéculative que l’américaine. Des appartements meublés à Londres sont vendus pour 460 000 livres sterling, soit presque 700 000 euros. Des investisseurs naïfs attendent des retours de 30 à 40 % par an, avec des prix qui ne cesseraient d’augmenter - beaucoup vont s’y casser le nez.

Pourquoi des banques comme Sachsen LB (renflouée la semaine dernière à hauteur de 17 milliards d’euro) ou d’autres ont-elles continué à travailler avec la Barclays alors même que sa fraude sur les CDO avait été exposée en 2001 ? La source a révélé que cela pouvait seulement s’expliquer par l’illusion rapace de pouvoir se procurer de l’argent facile à travers les crédits hypothécaires et bien plus encore - et tout est tombé par terre, comme on peut le voir maintenant.

L’agence de régulation financière allemande (BAFIN) ne peut être blâmée pour le manque de contrôle des banques West LB et Sachsen LB, détenues par l’Etat. Ce sont les responsables politiques, restés inactifs et qui ont ignoré les mises en garde de la BAFIN, qui sont reponsables.

Les emprunts avec un gros effet de levier produiront encore plus de dégâts en septembre, a-t-il ajouté, car beaucoup d’investisseurs n’ont apparemment pas retenu les leçons de la crise, mais sont encore dans l’illusion que la situation a été « stabilisée ».

Rejoignez la mobilisation !

La chronique du 23 avril le monde
en devenir

Don rapide