www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Actualité

Avertissement d’un ancien de l’administration Reagan : « Destituer Bush et Cheney immédiatement avant qu’il soit trop tard »

La rédaction
2546 visites

Georges Bush a déjà signé les ordres nécessaires pour créer un Etat policier totalitaire qui serait mis en place dés sa proclamation d’un état d’urgence national suite à une attaque terroriste menée sous « drapeau ennemi »

17 juillet 2007 (LPAC) - Georges Bush a déjà signé les ordres nécessaires pour créer un Etat policier totalitaire qui serait mis en place dés sa proclamation d’un état d’urgence national suite à une attaque terroriste menée sous « drapeau ennemi ». C’est ce qu’explique Paul Craig Roberts, un journaliste américain renommé, ancien sous-secrétaire au Trésor de Reagan, dans un article au titre approprié « Destituer immédiatemment Bush et Cheney ».

Roberts annonce qu’une série d’attaques sous « drapeau ennemi », « manigancées ou permises », sont en préparation sur le sol américain, pour ensuite être « promues par les médias captifs » et créer ainsi un climat de crise exigeant une suspension d’urgence des garanties constitutionnelles sur les libertés civiles. L’administration a déjà tenté, sans réussite, d’accroître le « niveau de peur » en infiltrant des groupes et en alimentant la « rumeur » terroriste.

Sinon, comment expliquer que le chef du Département de la Sécurité Intérieure - le fameux Homeland Security - Michael Chertoff ait parlé de son intime conviction à propos de l’imminence d’une attaque terroriste ? Et l’ex-sénateur Santorum, ce « va-t-en guerre » qui a déclaré qu’ « entre maintenant et novembre, beaucoup de choses vont se passer, je crois que d’ici à l’an prochain l’opinion américaine aura une vue très différente de cette guerre. » Les Etats policiers sont célèbres pour mener sur leur propre territoire ce type d’attaques sous « drapeau ennemi », comme pour l’incendie du Reichstag. A moins que « le Congrès destitue immédiatement Bush et Cheney, d’ici un an, les Etats-Unis pourraient être un Etat policier dictatorial en guerre contre l’Iran ».

Roberts explique avec justesse, qu’au vu de la popularité si basse de Bush, Cheney et de la guerre, la seule chose pouvant les sauver serait un évènement effroyable qui « effraierai le peuple américain autant qu’il le fâcherai », au point de rendre acceptable à nouveau la conscription et la déclaration d’une urgence nationale.

Cet article vient confirmer les avertissements antérieurs de Lyndon LaRouche, affirmant que toute personne ayant en vue les élections présidentielles de 2008 sans penser d’abord à destituer Dick Cheney, pourrait être très surpris, réalisant que « 2008, c’est trop tard » et que les élections ont été annulées.

Par ailleurs, Pat Buchanan, un conservateur républicain, explique dans une tribune libre publiée sur antiwar.com, que « le Golfe du Tonkin II pourrait déjà avoir commencé » citant les accusations du Général Bergner contre l’Iran, qui estime que les iraniens ont perpétré les attaques de Karbala en janvier dernier lors desquels cinq soldats américains ont trouvé la mort. Précisons qu’en 1964, les faux incidents du Golfe du Tonkin avaient servis de prétexte pour une entrée en guerre totale des Etats-Unis au Vietnam. Buchanan fustige l’immobilisme du Congrès pourtant à majorité démocrate, face à cette politique délibérée d’affrontement provenant de Bush et Cheney.

  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 
Notre dossier éducation, en vente ici Au Yémen, on assassine les hommes et leur mémoire. La France complice. terrorisme / 11 septembre, les 28 pages qui démasquent... La mer, avenir de l’homme Présidentielle 2017
Autres articles
Plus d'articles

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet