Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité

BCE, Banqueroute Centrale Européenne

La rédaction
visites
1725
commentaire

17 décembre 2010 (Nouvelle Solidarité) – Hier, la Banque centrale européenne a décidé de doubler son capital. Pourquoi ? Parce qu’elle est en état de faillite. Depuis deux ans, la BCE absorbe les actifs toxiques des banques, et depuis cette année, elle absorbe aussi les obligations des pays menacés par les marchés, à la hauteur de 72 milliards d’euros. Si bien qu’avec son capital de 5 milliards d’euros, la BCE ne fait plus le poids.

Jean Claude Trichet a donc décidé de charger la barque en doublant le capital, ce qui permettra à la sacro-sainte banque centrale indépendante de poursuivre cette politique folle. Et comment augmente-t-on le capital de la BCE ? Eh bien ce sont les Etats-membres de l’UE et de la zone euro qui vont aller s’endetter sur les marchés...

« Cela veut dire que les apports de capitaux ne valent rien, ce ne sont que des valeurs fictives », a expliqué l’économiste américain Lyndon LaRouche. En effet, la tour de Babel européenne ne tient plus qu’en rachetant des dettes sans valeur. « L’euro n’est pas un système de crédit, donc ces dettes n’ont pas de fondement réel », a ajouté le meneur de l’école de l’économie physique pour qui la valeur vient de la création et du travail humain plutôt que de l’argent. La monnaie doit être un outil de crédit à disposition des représentants du peuple pour mettre en œuvre une politique d’intérêt général. C’était le mécanisme établi en France à la Libération par le gouvernement provisoire du général de Gaulle, selon le mandat du programme du Conseil National de la Résistance. De Gaulle et Adenauer entrevoyaient une Europe des patries et des projets, pas une europe monétariste et unie dans l’austérité envers les peuples. Comme l’a posé Jacques Cheminade dans son projet présidentiel, nous devons rétablir de toute urgence un système de crédit public contre ce monétarisme :

L’Etat doit pouvoir émettre du crédit pour lancer de grands projets d’équipement, éliminer le chômage et créer de toute urgence des emplois sans s’endetter par l’emprunt. Pour cela, il faut :
- rompre avec les conditions de Maastricht (article 104) et les autres traités européens qui l’interdisent ;
- abroger la loi Pompidou-Giscard du 3 janvier 1973 ;
- rétablir une banque nationale sous contrôle citoyen ;
- séparer banques d’affaires et banques de dépôt. C’est la procédure Glass-Steagall pour protéger l’épargne des déposants en empêchant les spéculateurs de jouer avec ;
- établir une commission d’enquête parlementaire dotée de réels pouvoirs d’instruction, à l’image de la Commission Pecora de Franklin Roosevelt, pour juger les banquiers, permettre à chacun de connaître le dessous des cartes et créer ainsi une base populaire de soutien à un changement politique.

>>> Cheminade2012 : Le Projet


Voir le commentaire

  • petite souris • 18/12/2010 - 12:04

    ça y est !
    La Banque Centrale Européenne a bien accouché d’une souris !

    Mais elle n’est pas de ma famille et même d’une espèce inconnue dans ma tribu...

    L’euro n’est pas un système de crédit, donc ces dettes n’ont pas de fondement réel dit LaRouche

    Chez nous, on s’entraide, on apprend à nos petits à ne pas voler (il y en a assez dans les poubelles) et on s’y met à plusieurs pour éviter les tapettes à fromage .....

    Nos "banquiers" devraient s’inspirer de la vie des animaux pour s’organiser, la loi de la jungle n’existe que chez les grands de ce monde et leur cour ....

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Contactez-nous !

Don rapide