Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Bâle III : des accords à deux balles

La rédaction
visites
980

15 septembre 2010 (Nouvelle Solidarité) – Les accords de Bâle III conclus dimanche entre banques et banquiers centraux au siège de la Banque des réglements internationaux (BRI), sont censés garantir la stabilité du système bancaire en accroissant le ratio de fonds propres par rapport aux actifs détenus. Au dela de l’effet d’annonce, les mesures ne prendront pas effet avant 2019 et, signe qui ne trompe pas, le cours boursier des banques a grimpé de 4% lundi.

Si les marchés sont à la fête, c’est que rien ne menace les activités spéculatives sur lesquelles reposent l’existence des établissements qui nous servent aussi de banque. Rien d’étonnant, puisque le Conseil de stabilité financière de la BRI est présidé par Mario Draghi, un traître à la nation italienne qui après avoir passé 10 ans à démanteler les entreprises publiques de son pays, a occupé le poste de vice-président Europe de Goldman Sachs.

Bâle III laisse en liberté les centaines de milliers de milliards de dollars de produits dérivés qui constituent la bulle financière que les banques centrales continuent d’alimenter à fonds perdus.

Il est encore temps de passer les banques au karchër Pecora et de rétablir les régles Glass-Steagall de Franklin Roosevelt et du Conseil national de la Résistance.

Contactez-nous !