Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

Barak envoie un émissaire secret chez Arafat

La rédaction
visites
992
commentaire

Selon le journal hébreux Ha’aretz, un émissaire spécial du premier ministre Ehoud Barak a récemment rencontré le président de l’Autorité palestinienne Yasser Arafat afin de mettre sur pied un réseau privé de contacts et de résoudre le conflit au sujet de la proposition de M. Barak visant à modifier les accords de Wye.

Le représentant est le brigadier général à la retraite Yitzhak Segev, un ancien gouverneur militaire de la Bande de Gaza et un attaché des Forces de défense israéliennes en Iran lors du régime du Shah. M. Segev est aujourd’hui un homme d’affaires qui représente plusieurs compagnies étrangères en Israël et qui dirige une organisation appelée « les Enfants d’Avraham », pour promouvoir la paix israélo-palestinienne.

Il y a quelques jours, le bureau de M. Barak a déclaré qu’en dépit de la cessation des pourparlers entre Gilad Sher et le haut négociateur palestinien Saeb Erekat, les contacts avec les Palestiniens avaient lieu par le biais d’autres canaux. Des sources diplomatiques à Jérusalem croient qu’un compromis pourrait bientôt être atteint et que M. Arafat accepterait le report proposé pour la mise en oeuvre de l’accord de Wye en échange d’un nombre de « gestes » israéliens tels que la libération de prisonniers et des avantages économiques.

Une haute source diplomatique a déclaré jeudi que « les Palestiniens ne sont pas encore habitués à la nouvelle atmosphère et font de chaque petite chose un drame afin d’inciter les Arabes et d’accroître la pression internationale contre Israël ».

Par ailleurs, les ouvertures entre Israël et la Syrie se poursuivent comme en témoigne le journal Ma’ariv qui explique que le premier ministre Ehoud Barak aurait déclaré, lors d’une session d’information jeudi, qu’ « une fois rendu dans la pièce [avec le président Hafez] Assad, je n’envisage aucun obstacle à la conclusion d’une entente ... mais nous tentons toujours d’entrer dans cette pièce ».

Dans une lettre reçue mercredi à la Maison-Blanche, M. Assad a répondu favorablement à une lettre du président américain Bill Clinton dans laquelle le dirigeant américain avait exhorté la Syrie à « saisir le moment d’opportunité » et à négocier les termes de la paix avec Israël.

De plus, M. Barak aurait envoyé un message à la Syrie par le biais du ministre des Affaires étrangères finlandais, Tarja Halonen, qui vient de terminer une tournée régionale afin de mettre de l’avant son intérêt à établir des contacts directs avec les Syriens. Lors de sa visite, Mme Halonen s’est arrêtée à Damas où elle a rencontré M. Assad et le ministre des Affaires étrangères syrien, Farouk Ashara.

Selon Kol Yisraël, M. Ashara a exprimé son optimisme face à la reprise possible des négociations.

Contactez-nous !

Don rapide