Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

Bataille à Washington pour freiner Obama et éviter la guerre

La rédaction
visites
2256
commentaires

10 décembre 2011 (Nouvelle Solidarité) – Comme nous l’avons indiqué à plusieurs reprises [*] depuis que Lyndon LaRouche a donné l’alerte fin octobre sur le risque d’escalade vers un conflit mondial déclenché par les britanniques depuis la Maison Blanche, les principaux chefs de l’armée américaine freinent des quatre fers pour empêcher Obama de précipiter les Etats-Unis dans une guerre en Iran. C’est ce que confirme le journaliste américain Richard Sale dans un article publié le 8 décembre sur le site d’information progressiste truthout.org. Extrait.

La résistance américaine contre une frappe israélienne [sur l’Iran - ndlr] s’est récemment renforcée lorsque deux haut gradés de l’armée se sont opposés au projet. Il y a quelques jours, le commandant du Comité des chefs d’Etats-majors interarmées (JCS), le général Martin Dempsey, et le commandant du CENTCOM, le général James Mattis (qui dirigea la bataille de Fallujah en 2004) ont signifié au président Obama son manque apparent de fermeté à signifier à Netanyahou l’état des choses, c’est-à-dire à quel point les militaires américains sont opposés à une frappe de Tel Aviv. La réponse du président ne fut pas celle attendue par les généraux. Deux officiers présents lors de la conversation ont dit qu’Obama avait répondu « ne pas avoir à se prononcer sur Israël », étant donné qu’ « il s’agit d’un pays souverain ».

Si cette opposition des militaires a jusqu’ici permis de freiner l’escalade vers la guerre, elle n’en annihile pas le risque ; et ce nouveau rapport montre bien la source du problème : l’homme lige des Britanniques à la Maison blanche. Comme l’a déclaré le constitutionnaliste Francis Boyle, qui avait notamment participé (aux cotés du député démocrate Henry Gonzales et de l’ancien ministre de la Justice de Johnson, Ramsey Clark) à la tentative de destitution de George Bush père lors de la première guerre d’Irak : « si Obama n’est pas stoppé à temps ça pourrait très vite dégénérer en Guerre mondiale ». Lyndon LaRouche et nos camarades du LPAC mènent la mobilisation outre-Atlantique pour l’éviction immédiate du président par les moyens constitutionnels existants. Tant pis pour ceux qui planent au sujet d’Obama, il s’agit d’éviter une guerre dans laquelle la France de Sarkozy, comme les Etats-Unis d’Obama, joue un rôle de caniche-kamikaze pour le compte de l’Empire britannique.

Voir les 2 commentaires

  • poirot • 24/12/2011 - 14:57

    Très bien la paix à tous prix ! mais dans les années 30/36, les pacifistes faisaient feux de tout bois, laissant le champs libre à Hitler , on connait la suite !!!Pas de précipitations, mais rester vigilant !!

    Répondre à ce message

  • petite souris • 10/12/2011 - 16:05

    Deux officiers présents lors de la conversation ont dit qu’Obama avait répondu « ne pas avoir à se prononcer sur Israël », étant donné qu’ « il s’agit d’un pays souverain

    Voilà qui est fort intéressant.

    Question :

    ... mais pour nozélites, et tous ces gens-là dont Obama, est-ce que la Lybie, la Grèce, l’Iran, l’Italie, la Russie, etc... sont des états souverains ???

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Contactez-nous !

Don rapide