www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Actualité

Bill Clinton veut renouveler l’offre de l’Initiative de Défense Stratégique à la Russie

La rédaction
1209 visites

L’ancien président américain Bill Clinton, lors d’une prise de parole le 29 juin en Ukraine, a vivement critiqué le plan de défense anti-missile que l’administration Bush-Cheney

2 Juillet 2007 (LPAC) - L’ancien président américain Bill Clinton, lors d’une prise de parole le 29 juin en Ukraine, a vivement critiqué le plan de défense anti-missile que l’administration Bush-Cheney compte installer en Europe de l’est, indiquant qu’il s’agit d’ »une colossale perte d’argent » pour un système qui « manque de fiabilité suffisante pour créer un impact ». Il a ajouté que les Etats-Unis « créaient ici une crise sans aucune nécessité ».

Encore plus significatif est sans doute le fait que Clinton propose de renouveler l’offre de l’Initiative de Défense Stratégique (IDS) telle qu’elle fut initialement formulée par le président Ronald Reagan le 23 mars 1983 pour le développement conjoint entre les Etats-Unis et la Russie de systèmes anti-missiles faisant appel à des nouveaux principes physiques (laser, faisceaux de particules, etc.) « Il [Reagan] voulait que les russes puissent en disposer, que tout le monde puisse en disposer, » affirma Clinton devant la conférence annuelle de YES (Yalta European Strategy).

Cette déclaration arrive en écho à la politique que Lyndon LaRouche préconise depuis 1978, une politique que Reagan incorpora en 1983 dans l’IDS et que la presse tenta de ridiculiser comme « la guerre des étoiles ». Le rejet par le Kremlin de cette offre fit rapidement sombrer l’économie soviétique et conduisit à terme à l’effondrement de tout le système soviétique.

La déclaration nous rappelle aussi la proposition que fit le président russe Boris Eltsine à Clinton, lors du sommet de Vancouver en 1993, pour tenter de redonner vie à l’offre initiale du président Reagan de 1983.
Comme le décrivait le quotidien Izvestia du 2 avril 1993, ce projet appelé « Trust » proposait aux Etats-Unis et à la Russie de tester ensemble les armes anti-missiles utilisant des plasmas développés en Russie. La revue américaine 21st Century Science and Technology en fit sa une dans sa livraison d’été 1993.
Le suivi de cette coopération potentielle fut légué à la Commission Gore-Tchernomyrdin, dirigée par deux vice-présidents tout aussi corrompus l’un que l’autre, où elle fut remis aux calendes grecques avant de sortir des cartons aujourd’hui.

A part la déclaration de Clinton, il faut noter le fait qu’un membre du congrès américain, le démocrate de Californie Dana Rohrabacher, lors d’une conférence le 22 juin à Washington réunissant aussi bien des élus américains que des membres de la Douma, a lui aussi souligné le grand potentiel d’une collaboration sur les hautes technologies entre les deux pays, citant précisément en exemple la proposition de l’IDS de Reagan.

  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 
Notre dossier éducation, en vente ici Au Yémen, on assassine les hommes et leur mémoire. La France complice. terrorisme / 11 septembre, les 28 pages qui démasquent... La mer, avenir de l’homme Présidentielle 2017
Autres articles
Plus d'articles

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet