Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

Blair rejoint le club des canards boiteux

La rédaction
visites
765
commentaire

Certes, Tony Blair a été réélu Premier ministre de Grande-Bretagne, mais avec une majorité si réduite à la Chambre des Communes qu’il est de facto un « canard boiteux ». Ainsi, les trois principaux partenaires de la « coalition des volontaires », Etats-Unis, Grande-Bretagne et Italie, sont tous dirigés par des leaders sans grand pouvoir.

La majorité du Parti travailliste est passée de 161 sièges à 66. Sachant que lors du vote sur la guerre d’Irak, 149 députés travaillistes ont voté contre le gouvernement et que dans le scrutin sur le système scolaire et les hôpitaux, il y a eu aussi d’importantes défections (respectivement 57 et 65 contre), Blair ne pourra gouverner sans accepter des compromis de taille avec les conservateurs, les libéraux démocrates et, avant tout, avec l’opposition à l’intérieur de son propre parti.

En réalité, selon une source haut placée à la City, « les élites dirigeantes ont déjà préparé pour Blair le traitement Wilson/Thatcher ». Tous deux avaient été renversés après avoir été réélus. Quand on sait que 58 députés travaillistes sont connus pour leurs positions anti-Blair, il aura bien du mal à imposer son agenda. « Blair ne pourra plus s’en tirer avec des sales coups. La bonne nouvelle, c’est que Blair pourrait bientôt partir, la mauvaise, c’est que nous aurons Gordon Brown ».

Contactez-nous !

Don rapide