Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Bulle financière : « la fin du jeu approche »

La rédaction
visites
890

Dans son numéro du 23 novembre, l’Economist affirme que « le jeu qui se joue depuis l’effondrement du système de Bretton Woods, au début des années 70, tire à sa fin ». On peut lire cet incroyable aveu dans la rubrique Buttonwood du quotidien londonien, sous le titre « La disparition du dollar : le rôle du dollar comme monnaie de réserve internationale touche-t-il à sa fin ? »

Le magazine note que si les responsables américains continuent officiellement de parler de la politique de « dollar fort », le reste du monde n’y croit plus. Ensuite, il en vient à la récente déclaration d’Alan Greenspan à Francfort, selon laquelle les acquéreurs étrangers d’avoirs américains pourraient bientôt perdre patience. « Les paroles de M. Greenspan sont significatives parce qu’il admet tacitement ce que les économistes lucides de par le monde pensent depuis longtemps : que le roi est nu . »

Analysant la « signification plus profonde » de cet aveu de Greenspan, l’article estime que « le statut du dollar en tant que monnaie de réserve internationale (...) arrive progressivement à sa fin. Et, ironiquement, le fait qu’il soit devenu si populaire ces dernières années ne fera que hâter sa disparition . »

L’hebdomadaire londonien note que les banques centrales, notamment en Asie, détenaient jusqu’à présent d’énormes avoirs en dollars, pratique qui commence à changer. Ces pays ont jusqu’ici conservé des dollars « pour empêcher la hausse de leurs devises contre le dollar et maintenir ainsi la compétitivité de leurs exportations. Dans le fond, ils essaient de lier leurs devises ; dans le cas de la Chine, c’est explicite. Par conséquent, ils ont d’énormes réserves en devises étrangères. (...) Certains observateurs ont surnommé ce nouvel arrangement, le nouveau Bretton Woods. L’arrangement de Bretton Woods (l’accord conclu après la Deuxième Guerre mondiale liant le dollar à l’or et les autres monnaies au dollar) s’effondra en 1971. De même, l’arrangement actuel semble voué à l’échec. Reste à savoir si le monde sera frappé d’effets aussi négatifs quand il s’effondrera . »

Etant donné que le montant des dollars détenus par les grandes banques centrales asiatiques est tout simplement trop élevé, elles hésitent à « se retirer en masse », car « leur sortie provoquerait le krach du dollar et la hausse des taux d’intérêt américains, amenant à leur tour de lourdes pertes dans leurs portefeuilles en bons du Trésor ». Au contraire, la tendance est au désinvestissement. Plus les sommes en jeu sont énormes, plus on tend à fuir le « cartel asiatique ». « Le jeu est tellement instable qu’il connaîtra sa fin, probablement de manière chaotique . »

De son côté, l’économiste en chef de Morgan Stanley, Stephen Roach, a averti que les Etats-Unis étaient à la veille d’une « apocalypse » financière.

Contactez-nous !