Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Bulle immobilière US : le système bancaire s’autodétruit, l’économie réelle en victime

La rédaction
visites
1947

Quasi simultanément, la Réserve Fédérale américaine injectait 17 milliards de dollars de liquidités à court terme dans le système bancaire, et Countrywide Mortgage Cie. dilapidait les

16 août 2007 (LPAC) - Quasi simultanément, la Réserve Fédérale américaine injectait 17 milliards de dollars de liquidités à court terme dans le système bancaire, et Countrywide Mortgage Cie. dilapidait les 11.5 milliards de ligne de crédit que 40 banques lui octroyait. Ceci démontre que le renflouement des banques par l’injection massive de liquidités devrait être arrêté car il ne fait qu’empirer la crise.

La tentative désespérée de la plus grande société de prêt immobilier des Etats-Unis (Countrywide Mortgage Cie) pour éviter la faillite, ne fonctionnera pas, et de surcroît, en absorbant des impressions massives de monnaie, elle alimente un cycle inflationniste qui ne pourra que conduire à la ruine. Les actions de Countrywide ont plongé de 15 % suite à cette tentative et ont tiré vers le bas toutes les autres valeurs. La dette de Countrywide étant maintenant « en péril, » la ligne de crédit de 11.5 milliards qu’elle a obtenue est à un taux d’intérêt très élevé, ce qui ne permettra pas de générer de nouveaux prêts hypothécaires. Countrywide a en même temps annoncée qu’elle limitera sévèrement les prêts immobiliers qu’elle est disposée à émettre, ce qui va durcir la crise du marché américain des prêts hypothécaires. En réalité, ce renflouement par les banques vise simplement à sauver certains titres financiers (gagés sur des prêts hypothécaires) que Countrywide leur a vendu.

Le cynisme venant s’ajouter aux dégâts économiques, le pdg de Countrywide Angelo Mozilo, et son directeur financier David Sambol, ont vendu une partie de leurs propres actions de Countrywide immédiatement après le 13 juillet, lorsque la société a reconnu pour la première fois avoir des problèmes graves. Mozilo a vendu 672.000 actions pour un total de 13 millions de dollars alors que Countrywide plongeait.

Voici le résultat de la politique d’injection de la Réserve Fédérale : en essayant de sauver les avoirs financiers spéculatifs dont la valeur s’évapore, elle détruit l’économie réelle américaine. Ces injections alimentent l’incendie du système financier ; elles devraient être arrêtées.

Jeudi, des centaines d’épargnants en panique ont afflué aux guichets de la division bancaire de Countrywide pour retirer leurs économies de peur qu’une banqueroute imminente ne les emporte.

Brève contenue dans : Le Krach d’août 2007 : pendant les vacances, le système financier se désintègre

Contactez-nous !