Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

Camdessus parle de « catastrophes » passées et à venir

La rédaction
visites
688
commentaire

Après plus de dix ans passés à la tête du Fonds monétaire international à Washington, Michel Camdessus est à nouveau actif en France où il a prononcé, le 19 juin dernier, un discours devant la Cofacedans lequel il a reconnu qu’en 1998, le système financier international s’était trouvé à deux doigts d’un écroulement total.

Camdessus exprime ainsi son amertume au sujet du FMI et de son propre rôle : « J’avais l’illusion que je pourrais être architecte ; or j’ai été seulement pompier. (...) Le monde sait très peu se réformer sans crise et, quand il y a crise, il se réforme très peu. (...) Je suis inquiet. » Aujourd’hui, Camdessus appelle à la mise en place de véritables règles concernant la libéralisation financière, les centres financiers off-shore et les fonds spéculatifs.

Selon Le Monde du 21 juin, « Michel Camdessus a révélé qu’à l’automne 1998, lorsque le fonds spéculatif LTCM a mis la clé sous la porte et qu’un vent de panique a secoué les marchés, on était passé "très près du gouffre". Si un deuxième fonds était tombé, le système mondial s’effondrait" ». Par conséquent, Camdessus appelle urgemment à une réforme du système financier international avant que d’autres catastrophes n’arrivent.

Contactez-nous !

Don rapide