www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Actualité

Cameron à Davos : l’Empire c’est moi !

La rédaction
1255 visites | 4 commentaires

26 janvier 2012 (Nouvelle Solidarité)– Le Premier ministre britannique David Cameron a livré un discours impérialiste classique aujourd’hui au Forum de Davos, sur le thème « C’est le moment d’être audacieux, non pas prudent ». Tout le monde devrait suivre l’exemple de la Grande-Bretagne, en plongeant sans hésitation dans l’austérité, les renflouements bancaires, la dérégulation, la guerre, et les changements de tout régime récalcitrant, préparant ainsi la voie à une nouvelle guerre mondiale.

« Nous avions les banques avec le ratio de solvabilité le plus bas, les foyers les plus endettés et la plus grande bulle immobilière. La prudence aurait été pour nous catastrophique. Au lieu de cela, nous avons été audacieux, déterminés... Les dépenses sociales : coupées. Les frais de fonctionnement de l’Etat : coupés. Les salaires du secteur public : gelés. Le départ des fonctionnaires à la retraite retardé (...) Tandis que nous sommes conservateurs sur les questions fiscales, nous sommes des monétaristes radicaux, injectant du cash dans le système bancaire et introduisant des mesures visant à faciliter l’accès au crédit », a-t-il asséné. Ceci est plutôt ironique au vu du fait que les statistiques de son propre gouvernement avaient indiqué la veille que l’économie britannique avait plongé de 0,8%, sur une base annuelle, au cours du dernier trimestre de 2011.

Nous devons être plus audacieux sur le front du libre-échange également, a-t-il ajouté, suggérant « une alliance des volontaires » afin de contourner l’échec de la conférence de DOHA, où les pays les plus pauvres ont refusé d’entériner les dernières propositions visant à étendre le pillage : « Il y a déjà des propositions pour un partenariat trans-pacifique, mais pourquoi pas aussi une entente ambitieuse entre l’Europe et l’Afrique ? Ou même un accord de libre-échange panafricain ? »

Cameron s’est aussi félicité que la Grande-Bretagne avait pris les devants dans les changements de régime et la guerre : « Ensemble avec le président Sarkozy, la Grande-Bretagne a dirigé l’Europe vers les nouvelles sanctions sur les exportations de pétrole iranien... en Syrie, nous avons été les premiers contre la répression violente d’Assad, et nous ne nous arrêterons pas jusqu’à ce qu’il quitte le pouvoir. Et bien sûr en Libye nous avons assuré le passage d’une résolution de l’ONU et rassemblé une coalition multinationale plus rapidement qu’à tout autre moment de l’histoire. Les pilotes français et britanniques ont ouvert la voie dès la première heure lorsque le sort de Benghazi était en jeu, et ensemble nous avons fait face, aidant le peuple libyen à surmonter la tyrannie et à prendre en main son propre avenir. »

Et dire qu’il existe encore des zouaves pour affirmer que l’Empire britannique n’existe pas, et d’autres volontaires pour s’y associer !

  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 
Notre dossier éducation, en vente ici Au Yémen, on assassine les hommes et leur mémoire. La France complice. terrorisme / 11 septembre, les 28 pages qui démasquent... La mer, avenir de l’homme Présidentielle 2017
Le choix de la rédaction
Autres articles
Plus d'articles

Voir les 4 commentaires

Vos commentaires

  • Le 29 janvier 2012 à 18:30
    par michel49

    @ Lepage

    nous avons fait la guerre à Hitler parceque la GB nous l’a demandé ; la France se rejouissait plutôt de voir le fuhrer regarder à l’est...

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier 2012 à 12:55
    par LEPAGE

    de tels discours font frémir. ce type est complètement fou. Il ment effrontément pour appuyer son raisonnement, en fait pourquoi avons nous fait la guerre à Hitler car à bien y regarder, on retrouve des analogies.

    Obama qui fait appliquer un texte (NDAA) qui est un véritable scandale, notre Sarkozy national qui joue les matamors tous ces gens qui conduisent les peuples dans la ruine, la mort ; on ne peut être que pessimiste.

    • Le 28 janvier 2012 à 13:13
      par Bertrand Buisson

      non, combatif !!
      Pas de soumission;-)

    Répondre à ce message

  • Le 27 janvier 2012 à 20:47
    par petite souris

    Ben voyons !
    Tout est plié.
    Même qu’à Davos yavait pa’d’français ! ni président ni ministres...
    ... ça s’raitypa k’lafranz’eloraim’mpusonmoàdir’ ???

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Notez que votre message n'apparaîtra qu'après avoir été validé par notre équipe.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Vous pouvez utiliser les boutons pour enjoliver votre texte. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet