Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Campagne pour en finir avec Desertec

La rédaction
visites
981

13 octobre 2010 (Nouvelle Solidarité) – Le site internet arabe de l’Executive Intelligence Review a publié mercredi dernier un article d’Hussein Askary invitant à « en finir avec Desertec », ce gigantesque projet européen de centrales solaires dans le Sahara, le qualifiant de « malthusien et dangereux pour l’esprit des générations à venir, l’économie en général, la souveraineté des nations européennes et arabes », et de « fraude économique et scientifique ». Cet article décrit l’assaut en règle des monarchies britanniques, arabes et européennes contre le concept d’État-Nation moderne et de progrès technologique et scientifique comme « attribut naturel » de l’existence humaine.

Il dénonce « ces monarques qui aiment tant se poser en sympathiques défenseurs des gentils animaux et des belles forêts » alors qu’ils prônent ouvertement – comme le prince Philip d’Edimbourg l’a lui-même déclaré à plusieurs reprises – que « les hommes, et plus particulièrement les populations pauvres à la démographie galopante d’Afrique et d’Asie, représentent une menace pour la Nature, et qu’il est nécessaire d’en réduire le nombre ». Pour commettre un crime de masse, il n’y a rien de mieux que de refuser aux gens l’accès aux technologies d’aujourd’hui grâce auxquelles ils pourraient bâtir des infrastructures, des centrales électriques, et disposer d’une agriculture et de soins médicaux modernes.

Askary souligne que le fait que le projet Desertec soit basé en Allemagne, la nation européenne la plus peuplée et celle dont le niveau industriel lui assure une place centrale, démontre que les concepts d’énergie solaire et de fondamentalisme environnemental visent délibérément au cœur l’idée d’État-Nation industriel moderne. « Les hordes vertes et les oligarques qui les financent mettent en ce moment même l’Allemagne en coupe réglée. Les responsables politiques et les industriels allemands sont conduits à avaler les couleuvres de la fraude du Club de Rome s’ils veulent recevoir "l’absolution de leurs péchés" des grands prêtres de l’environnement et des intérêts intellectuels, financiers et économiques de l’oligarchie européenne ».

Il oppose cette fraude à l’idée de développement de la biosphère de Vladimir Vernadski et Lyndon LaRouche : reverdir le désert grâce à la désalinisation de l’eau de mer par le recours à l’énergie nucléaire.

Il conjure les gouvernements des pays arabes à qui l’on propose de prendre part à Desertec de rejeter cette arnaque, car ils devraient alors se livrer à un bourrage de crâne de leurs propres peuples, et de leurs jeunes, pour leur vanter les mérites des énergies renouvelables et du développement durable, en dépit du fait que ces mêmes pays sont conscients de l’inefficacité des énergies solaire et éolienne, et projettent de construire des centrales nucléaires pour l’énergie et la désalinisation. Il propose au gouvernement arabe « plutôt que se prêter à ce jeu faustien, de demander aux pays européens de revenir à une forme de société humaniste moderne fondée sur le respect du caractère inaliénable de la créativité humaine, du progrès scientifique et du vrai développement économique. »

Cette déclaration est accompagnée par l’article de Claudio Celani paru précédemment dans l’EIR, ainsi que du texte en langue arabe « De Vernadsky à LaRouche : la pensée humaine en tant que facteur géologique universel » – cet ensemble faisant prélude à l’adaptation en langue arabe des vidéos réalisées par l’équipe scientifique du Comité d’action politique de LaRouche sur le projet NAWAPA et ses multiples extensions internationales.

La déclaration de Hussein Askary a été adressée à tous les principaux journaux en langue arabe d’Asie du Sud-Ouest et d’Afrique du Nord. Tous ces articles peuvent être lus sur : www.arabic.larouchepub.com


Voir aussi :


Contactez-nous !