Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Cheney et Netanyahou préparent-ils une nouvelle guerre au Moyen-Orient ?

La rédaction
visites
1332

Lyndon LaRouche ne cesse de répéter que, tant que l’actuel vice-président américain Dick Cheney restera au pouvoir, on ne peut écarter tout danger d’attaque contre l’Iran. Or Benjamin Netanyahou, le président du Likoud israélien, vient de s’entretenir avec Cheney lors d’une conférence de l’American Enterprise Institute (AEI) - cette session avait-elle été convoquée pour préparer une telle attaque ? Selon le Jerusalem Post du 19 juin, « Netanyahou a parlé in extenso de l’Iran » avec le vice-Président américain.

La conférence de l’American Enterprise Institute - le « World Forum » - qui s’est déroulée du 16 au 18 juin à Beavor Creek, dans le Colorado, n’était pas ouverte à la presse. La seule mention qui en a été faite dans les médias concernait l’arrestation par le service de sécurité présidentiel (Secret Service) d’un homme qui s’était approché de trop près de Cheney le 17 juin. A part le vice-Président, y participaient aussi le secrétaire à la Défense Donald Rumsfeld et d’autres membres du cabinet Bush, le président de la Réserve fédérale Bernanke et celui de la Security et Exchange Commission Paul Atkins.

Cheney y rencontra aussi le dirigeant du Parti de la réforme syrien, Farid Ghadry, qui est considéré comme un éventuel Ahmed Chalabi pour la Syrie. De retour à Washington, Cheney a reçu Natan Sharansky, un député du Likoud qui prône une ligne dure contre l’Iran. Selon Sharansky, la discussion « concernait la démocratie et la politique américaine vis-à-vis de l’Iran ». Parallèlement, Netanyahou fut interviewé par la chaîne de télévision Fox News sur le même plateau que Steven Hadley, directeur du Conseil national de sécurité du président Bush. L’ancien Premier ministre israélien déclara que les négociations entre les Etats-Unis et l’Iran ne serviraient à rien, sauf à donner à l’Iran le temps de construire une bombe.

Ecrasé lors des dernières élections, Netanyahou dirige l’opposition en Israël, alors que le Likoud n’a plus que 12 sièges à la Knesset, après en avoir perdu une trentaine. Son parti ne semble pas le meilleur instrument pour Cheney lors d’une éventuelle attaque américano-israélienne contre l’Iran. Mais il est peu probable que la coalition instable du Premier ministre Olmert, regroupant quatre partis, perdure durant tout son mandat de quatre ans - elle pourrait même s’effondrer dès la première crise gouvernementale. Si Olmert devait alors former un nouveau gouvernement, Netanyahou pourrait être son associé. Il a déjà préparé le terrain, surtout si Amir Peretz et son Parti travailliste quittent la coalition.

Or, depuis deux semaines, Netanyahou s’agite beaucoup. Avant son voyage au Colorado, il a fait pression sur Olmert pour qu’il convoque un forum d’anciens Premiers ministres afin de les consulter sur « le péril iranien ». Le forum, dont font partie Ehoud Barak, Shimon Pérès et Netanyahou, s’est effectivement réuni après le retour de ce dernier des Etats-Unis. En tant qu’anciens Premiers ministres, ce sont les seuls dirigeants qui soient parfaitement au courant du programme nucléaire israélien. Barak conseille la « prudence », Pérès veut attendre les résultats de la diplomatie, tandis que Netanyahou prône « une action préemptive ». Ce forum a aussi pour objectif d’isoler le secrétaire à la défense Peretz, qui fait l’objet d’une campagne ininterrompue de critiques depuis son accession au ministère il y a quelques semaines à peine.

Contactez-nous !