Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

Cheney veut déclarer les Gardiens de la Révolution organisation « Terroriste » : nouveau pas vers un conflit militaire avec l’Iran

La rédaction
visites
1716
commentaire

L’escalade de Dick Cheney pour une attaque sur l’Iran se poursuit, l’administration Bush projette de déclarer le plus grand corps de l’armée iranienne

Le 15 août 2007 (LPAC) - L’escalade de Dick Cheney pour une attaque sur l’Iran se poursuit, l’administration Bush projette de déclarer le plus grand corps de l’armée iranienne, les Gardiens de la Révolution, comme organisation étrangère terroriste. Le terme « terroriste » est mentionné par le New York Times et le Washington Post d’aujourd’hui.

La semaine dernière, comme le LPAC le rapportait, les journaux du groupe McClatchy signalaient que Cheney avait proposé de lancer des attaques aériennes contre des camps d’entraînement soutenus par la force Quds, l’unité d’élite des Gardiens de la Révolution, sous prétexte que les Quds entraînent et arment des groupes d’insurgés et des milices chiites en Irak, et arment également les Talibans en Afghanistan.

Déclarer la Garde Révolutionnaire « une organisation terroriste internationale » pourrait être fait sous l’Ordre éxécutif 13224, publié peu de temps après les attaques du 11 septembre 2001, et permettrait aux Etats-Unis de bloquer les comptes bancaires et autres actifs financiers contrôlés par la Garde. Il n’y a probablement aucun compte ou avoir de la Garde aux Etats-Unis, mais l’administration emploiera cette tactique pour faire pression sur les Européens et autres afin de couper les liens financiers de l’Iran avec le monde entier.

Cette attitude est à l’opposé de tout effort pour ouvrir des pourparlers diplomatiques avec l’Iran, a dit l’expert sur la prolifération nucléaire Joseph Cirincione, dans le Washington Post. « Elle compliquerait considérablement nos efforts pour résoudre la question nucléaire » indique Cirincione, ajoutant qu’elle « en convaincra plusieurs dans l’élite iranienne qu’il n’y a aucun terrain de discussion avec nous et que la seule chose qui nous satisferait est un changement de régime. »

C’est-à-dire exactement ce que Cheney demande. Le New York Times remarque qu’aujourd’hui « les assistants entourant le Vice-Président Dick Cheney [sont] ceux parmi lesquels il y aurait le plus grand intérêt pour les options militaires », en opposition à tout effort diplomatique.

Avec la revue EIR et le LPAC, nous prévenons depuis des mois que les cercles de Cheney pourraient mettre en scène un nouvel « incident du Golfe de Tonkin » comme prétexte pour justifier une attaque militaire sur l’Iran.

Brève contenue dans : Les Canons d’août 2007 : pendant les vacances, Cheney veut attaquer l’Iran

Contactez-nous !

Don rapide