Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Choléra au Zimbabwe : faute de financements la Croix Rouge fera ses valises !

La rédaction
visites
925

11 février 2009 (Nouvelle Solidarité) – La Fédération internationale de la Croix-Rouge et du Croissant Rouge (FICR) a fait savoir qu’elle sera contrainte de suspendre les opérations qu’elle mène pour endiguer le choléra au Zimbabwe « dans quatre semaines », si elle n’obtient pas d’ici là les fonds dont elle a besoin.

A ce jour, cette épidémie a contaminé plus de 70.000 personnes au Zimbabwe, dont 3.400 ont succombé à la maladie. L’arrivée de la saison des pluies ne fait qu’aggraver la catastrophe, car le choléra prospère à cause de la précarité des moyens d’assainissement et d’accès à l’eau potable.

« Nos opérations cesseront de fonctionner d’ici à quatre semaines, si nous n’obtenons pas des fonds », affirme John Roche, responsable des opérations pour l’Afrique de la Croix Rouge. « Tous nos efforts accomplis jusqu’ici ne serviront à rien, si nous n’obtenons pas un financement et un soutien conséquent », ajoute-t-il.

La FICR a indiqué que « malgré un appel relativement bas en termes humanitaires », elle n’avait obtenu à ce jour que 45% des 9 millions de dollars demandés à ses donateurs pour tenter de contenir l’épidémie avec des approvisionnements en eau potable. Si John Roche constate de grandes difficultés pour obtenir les financements adéquats, Dominique Legros, de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), estime qu’il est « incroyable » que la Croix Rouge et autres acteurs humanitaires soient paralysés faute de moyens financiers.

Les équipes humanitaires distribuent de porte à porte de l’eau, des bidons, du savon, des sels de réhydratation orale (SRO), des fluides intraveineux et des centaines de milliers de comprimés de purification de l’eau.

La Zambie et le Mozambique sont déjà touchés par l’épidémie de choléra. Celle-ci pourra rapidement s’étendre vers l’Afrique du Sud si rien n’est fait. Une dépêche d’AFP rapporte que « l’OMS estime désormais que la moitié des 12 millions d’habitants du Zimbabwe sont susceptibles d’être contaminés par le bacille du choléra. »

Le fait que Morgan Tsvangirai, l’opposant de Robert Mugabe, vienne de prêter serment comme nouveau Premier ministre, devrait conduire la majorité des pays du monde à lever dans les meilleurs délais tout embargo et sanctions pénalisant le Zimbabwe.

Pour creuser le sujet : focus

Contactez-nous !