Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Chute libre vers une Troisième Guerre mondiale

La rédaction
visites
1579

Le 23 mai, le premier vice-Premier ministre russe, Serguei Ivanov, a corroboré les avertissements lancés par Lyndon LaRouche, selon lesquels, faute de changer de fond en comble la nature des relations entre les Etats-Unis, la Russie, la Chine et l’Inde, le monde est déjà sur la pente raide vers une troisième guerre mondiale.

Le 23 mai, le premier vice-Premier ministre russe, Serguei Ivanov, a corroboré les avertissements lancés par Lyndon LaRouche, selon lesquels, faute de changer de fond en comble la nature des relations entre les Etats-Unis, la Russie, la Chine et l’Inde, le monde est déjà sur la pente raide vers une troisième guerre mondiale. Lors d’une conférence de presse à Moscou, rapportée par la télévision russe Vesti 24, Ivanov a annoncé que la Russie venait de déclarer un moratoire sur le Traité des forces conventionnelles en Europe (FCE).

Cette décision est une réaction évidente aux provocations occidentales, notamment l’installation de systèmes américains anti-missiles en Europe de l’Est, le long de la frontière russe. Officiellement, ces systèmes doivent être installés en Pologne et en République tchèque pour se défendre contre des missiles en provenance de Corée du Nord ou d’Iran ( !). Ce prétexte ne convainc pas les Russes, qui savent que ces missiles pourraient facilement être dotés d’ogives à têtes nucléaires et atteindre Moscou en trois minutes.

En outre, Ivanov a annoncé que la Russie suspendrait l’application des clauses du traité FCE, jusqu’à ce que tous les pays visés par le texte l’aient ratifié, qu’elle n’accueillerait plus d’inspecteurs étrangers sur son territoire et n’a plus l’intention de notifier aux gouvernements étrangers les mouvements de ses troupes. En même temps, le ministère russe de la Défense a fait savoir qu’il installerait à partir du 1er juillet autour de Moscou un système de défense anti-aérienne, basé sur la dernière génération de missiles sol-air S-400.

La Russie propose néanmoins des discussions pour surmonter la crise. Le ministre des Affaires étrangères Serguei Lavrov, en visite officielle en Autriche aux côtés du président Vladimir Poutine, a déclaré le 23 mai qu’il était « urgent de convoquer une conférence sur l’avenir du traité FCE ».

Parmi les autres provocations venant d’Union européenne et de l’OTAN, mentionnons la tentative de déclarer l’indépendance du Kosovo ( créant ainsi un précédent de violation de la souveraineté nationale), ainsi que la campagne frénétique sur le « manque de démocratie » en Russie.

Contactez-nous !