Solidarité & progrès

Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race.

AccueilActualité
Brèves

Climat : Meadows annonce les objectifs, pas plus de 2 milliards d’humains

La rédaction
visites
3765
commentaires

12 décembre 2009 (Nouvelle Solidarité) – Alors qu’à Copenhague le lobby anti-population peine à pousser les nations au suicide, l’un de ses plus loyaux valets, l’expert en ingénierie sociale du MIT, Dennis Meadows, annonce ouvertement les objectifs de la fraude du réchauffement climatique : réduire la population mondiale à 2 milliards d’individus. Meadows joua un rôle fondamental au commencement de cette propagande malthusienne, puisqu’il est le co-auteur du rapport du Club de Rome Halte à la croissance de 1972 (plus justement surnommé Halte à l’intelligence). [*]

« Nous devons apprendre à vivre une vie remplie avec le niveau d’émissions de CO2 de l’Afghanistan », explique Meadows dans une interview publiée le 9 décembre sur le site de l’hebdomadaire allemand Der Spiegel. « Est-ce possible avec 9 milliards de personnes sur cette planète ? » lui demande l’interviewer. « Non, réplique-t-il, même 7 milliards c’est trop pour cette planète. (…) Si tout le monde est autorisé à pouvoir pleinement se déplacer, se nourrir et s’auto-développer, c’est 1 à 2 milliards. » Lorsqu’on lui demande comment atteindre cet objectif, le gourou de l’anti-population n’a pas le courage d’aller au bout de sa pensée, en expliquant qu’il est une personne éthique et ne ferait jamais de mal à une mouche. « Mais, poursuit-il, le problème c’est que notre mode de vie actuel fait directement du mal aux générations futures. »

Un journaliste inspiré lui aurait alors rétorqué : « Non Dennis, ce sont les meurtriers comme vous qui font du mal aux générations à venir, mais nous ferons en sorte que vous soyez très vite un phénomène du passé. »


Focus spécial Copenhague : Annulons le sommet de la dépopulation !


[*La fraude de Halte à la croissance, concoctée au Massachusetts Institute of Technology (MIT), fut l’un des virages dans l’attaque contre la science physique moderne. En effet, comme les climatologues de l’Université d’East Anglia, leur « science », censée prouver l’incompatibilité entre l’écosystème et le progrès humain, est entièrement fondée sur des modèles informatiques capables d’extrapoler linéairement les données préprogrammées d’un système, mais incapables d’intégrer la donnée la plus essentielle : la créativité humaine, qui a la puissance de changer les systèmes.

Voir les 9 commentaires

  • THIERRY • 14/12/2009 - 11:05

    Malheureusement, Dennis Meadows, a entièrement raison. On vit dans un monde ou tout est axé sur la croissance, donc la production de richesse. Notre pauvre planète est pillée, mutilée, asphyxiée. Nos sols sont empoisonnés pas les pesticides et les engrais, nos océans seront bientôt entièrement vides de toutes formes de vie. C’est la logique irréversible de tout ce qui se passe actuellement. Dans quelques années nous seront encore quelques milliards de plus, et il est normal que tout un chacun veuille vivre sur le modèle occidental. C’est compréhensible. La seule solution est d’aller conquérir d’autres espaces dans d’autre parties de notre univers. Mais cela prendra des dizaines, voire des centaines d’années. Il n’y a pas besoin d’un fantasme, ou d’un ennemi invisible, nommé ici l’empire britannique pour éradiquer les deux tiers de l’humanité. L’humanité se détruira d’elle même. Toutes formes de vie dominantes est appelée a disparaître.

    • Bébert • 14/12/2009 - 13:38

      A vous lire, je me dis qu’effectivement le problème n’est pas l’empire britannique mais la servitude volontaire.

    • andreylegion • 01/01/2010 - 06:16

      non monsieur c’est la raison
      moi aussi je suis un révolutionnaire et j’en ai marre jusqu’au larynx de ce système mais ca m’empêche pas de réfléchir de temps a l’autre

    Répondre à ce message

  • petite souris • 14/12/2009 - 18:55

    Thierry, vous dites :"Toutes formes de vie dominantes est appelée a disparaître."

    Je suppose donc que vous vous incluez dans ce constat.

    Alors, qu’allez-vous faire ?

    Si vous avez des enfants, comment allez-vous choisir celui que vous allez sacrifier pour que l’autre puisse vivre ?

    Et quels seront vos critères de choix pour ceux de votre famille puisque vous semblez d’accord pour réduire la population du monde dans la proportion indiquée par les malthusiens ?
    Vous devez appliquer à vous-même ce que vous préconisez...

    Donnez l’exemple, et si cela fonctionne, je serais peut-être tentée de vous suivre...

    Sinon, taisez-vous ! Vous n’êtes pas crédible.

    • andreylegion • 01/01/2010 - 06:13

      il n’as pas dit de sacrifier qui que ce soit mais limiter la démographie n’est que raisonnable
      a l’heure actuelle on maintien artificiellement sous perfusion a coup de livraison d’aliments par containers des pays entiers qui vivent sur des terres infertiles et qui ont un taux de natalité explosif c’est ça la justice pour vous ?
      moi et ma femme nous nous restreignons a seulement deux enfants pour pouvoir les offrir la chance de s’épanouir plus tard et de pouvoir se développer et vivre des vies remplies pas de vivre aux crochets des autres
      ces pays maintenues en vie artificiellement déversent leur surplus démographique chez nous et nous remplacent sur nos terres c’est ça la justice pour toi ?
      c’est quoi la limite pour toi ? 10 milliards ? 30 ? 100 ?
      réfléchis avant de coloniser l’espace faudra déjà avoir les moyens après nous reparlerons de la croissance démographique

    Répondre à ce message

  • lepargneur • 15/12/2009 - 22:08

    Mon seul ami, c’est le docteur Eric Pianka, il répond à mes lettres lui au moins.
    Mon seul espoir, que tous mes ennemis périssent en enfer.

    Répondre à ce message

  • Patrick • 15/12/2009 - 19:31

    Servitude volontaire ? non, pas nécessairement.

    Il faut simplement résoudre le sort de l’humanité à une simple équation. Personnellement, je n’ai pas le résultat de ce calcul que je suis incapable de réaliser mais une chose est certaine : Quelle population notre planète peut-elle supporter ? 10, 15, 30 milliards d’humain ?

    Une chose est certaine, c’est que les ressources en espace et alimentation ne peuvent répondre qu’à un nombre maxi et que la croissance infinie de la population est tout simpement impossible. Il faut se faire une raison...

    Un jour ou l’autre, il faudra bien se résoudre à des solutions drastiques telles que la limitation des naissances, avec les inconvénients que cela peut impliquer sur les libertés individuelles.

    Sinon, c’est l’implosion pure et simple.

    Je ne donne pas raison à la théorie des 2 milliards maximum, mais je donne raison sur le principe qu’il vaut mieux 2 milliards (ou plus) d’être humain heureux, plutôt que 30 milliards de crève-la-faim.

    Les arbres ne poussent pas jusqu’au ciel.

    • Bébert • 15/12/2009 - 20:46

      Jusqu’au ciel, non, mais dans l’espace, oui.

    Répondre à ce message

  • lejules • 14/12/2009 - 23:51

    du haut d’une planisphere je contemple le monde. au pif un bon 1/5eme de la planete est située en zone désertique.désert du sahara de gobi,d’australie desert de la mort aux usa etc...
    que diable nos moyens technologiques ne nous permettent ils pas de fertiliser toutes ces terres ? Jusqu’a présent on a rien trouvé de mieux pour dépoluer qu’une bonne foret.alors qu’est ce que l’on attend ?
    l’humain ne consomme pas assez.il consomme mal nuance oh combien importante.nous ne sommes pas dans un probleme de sur consommation mais de répartition équitable des richesses.et nous sommes loin du compte pour que tous ensemble nous puissions résoudre les problemes qui se posent a l’humanité. nous ne sommes pas assez nombreux
    mal organisé et mal répartis.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Vous avez adoré cet article ? Rejoignez-nous !

La chronique du 22 septembre le monde
en devenir

Si le monde est réduit aux seules énergies renouvelables, qui par leur faible densité et leur caractère intermittent permettent de produire beaucoup moins que les combustibles fossiles et le nucléaire, la capacité d’accueil de la Terre se réduira brutalement à un milliard d’êtres humains !

En savoir plus

Don rapide