Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Contre l’avis d’Obama, la Russie somme l’OTAN d’éradiquer l’opium afghan

La rédaction
visites
1515

2 avril 2010 (Nouvelle Solidarité) – Mercredi 24 mars, lors d’une séance du Conseil Russie-OTAN à Bruxelles, le directeur du Service fédéral russe pour le contrôle des stupéfiants (FSKN), Viktor Ivanov a soumis à l’examen de l’OTAN un projet russe de lutte contre la production de drogue afghane baptisé « Arc en ciel II : Russie-OTAN ».

La Russie propose notamment d’inclure dans le mandat de la Force internationale d’assistance et de sécurité (ISAF) en Afghanistan la destruction des plantations de pavot, une politique diamétralement opposée à celle d’Obama et de l’OTAN.

Selon les données fournies par les autorités sanitaires russes, rien qu’en 2009 l’Afghanistan a produit 800 tonnes de drogue et reste le principal fournisseur de la Russie dont les habitants dépensent 17 milliards de dollars par an pour se procurer de la drogue.

Avec 2,5 millions de toxicomanes de 18 à 40 ans, « accros » à l’héroïne arrivant à 90% en provenance d’Afghanistan, la Russie voit exploser le nombre de décès, de cas de SIDA et d’hépatite. Cependant, elle n’est pas seule. D’après les statistiques de l’ONU, que cite Ivanov, la consommation mondiale d’héroïne pour 2008 se décline ainsi : 70 tonnes (21%) pour la Russie, 88 tonnes (26%) pour l’Europe et 22 tonnes (6,5%) pour les Etats-Unis et le Canada. N’est-il pas choquant que le nombre de morts provoqué par la drogue en Afghanistan se révèle cinquante fois plus élevé que les pertes en vies humaines lors des combats ?

Ivanov signale en passant que si la production d’opium fut réduite par douze entre 1998 et 2001, depuis l’arrivée de la force internationale de l’OTAN, envoyée pour « traquer » Al Qaida après le 11 septembre 2001, cette production augmenta de quarante fois ! Aujourd’hui, les provinces où sont déployées les unités de la coalition produisent 92% de l’héroïne et de l’opium afghans.

Pour sa part, le secrétaire scientifique du Conseil de coordination des prévisions de l’Académie des sciences de Russie Vladimir Evseïev déplore le fait que « la nouvelle stratégie américaine en Afghanistan ne prévoit pas de lutter contre la production de drogue ».

Lyndon LaRouche souligne qu’en Afghanistan, « Les Etats-Unis, sous la présidence d’Obama, s’occupent à défendre le droit des trafiquants de drogue à poursuivre leurs affaires sans entraves. Nous menons une guerre et nous envoyons des troupes en Afghanistan pour tuer et nous faire tuer afin de protéger des trafiquants de drogue ! Ces trafiquants font parti des forces qui cherchent à soumettre la Russie par le biais des évènements qui viennent de se produire dans le métro de Moscou. Ces choses ont été faites (…) avec l’autorisation et les encouragements du Président ! (…) Les mêmes forces, le même group de gens, qui était derrière les attentats du 11 septembre, s’en prennent aujourd’hui à la Russie et s’en prendront à d’autres pays (…) Et Obama commet quasiment un acte de haute trahison en déployant les troupes américaines dans ce cadre… »


Voir aussi : Afghanistan : comment les britanniques et Cheney protègent l’opium


Contactez-nous !