Solidarité & progrès

Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race.

AccueilActualité
Brèves

Copenhague : Chine, Inde et Russie n’abdiqueront pas leur souveraineté

La rédaction
visites
1203
commentaire

4 décembre 2009 (Nouvelle Solidarité) – A une semaine du Sommet de Copenhague, la Chine, l’Inde, la Russie et la plupart des pays en développement ont clairement annoncé qu’ils ne se soumettraient pas à un contrôle supranational des émissions de CO2. Le week-end dernier, alors que la Reine d’Angleterre annonçait que le Commonwealth (l’Empire britannique) allait reprendre les rennes du monde lors du sommet de Copenhague, la Chine, l’Inde, le Brésil, l’Afrique du Sud et le Soudan se sont réunis à Pékin pour dire que toute tentative de traité contraignant sur une réduction des émissions de CO2 les forcerait à quitter collectivement la table de négociation.

De son côté, la Russie a posé ses conditions pour participer au traité : qu’il soit signé par tous les pays. Autrement dit, la Russie est solidaire avec les 5 poids lourds du G77. Simultanément, l’agence de presse officielle Itar-Tass a publié les propos de nombreux scientifiques russes remettant en cause la corrélation entre activité humaine et réchauffement climatique. « L’origine anthropogénique du réchauffement n’a pas encore été prouvée », déclare le directeur de l’Institut sur l’Ecologie et le Climat global de Académie des sciences russe, précisant que les changements climatiques ont lieu depuis bien avant l’industrialisation. Kirill Yeskov, de l’Institut de Paléontologie de l’Académie des sciences, explique que « les paléontologues sont unanimes sur le modèle anthropogénique : il repose sur des simplifications inacceptables et ne colle pas aux réalités ». Rappelons que les travaux du GIEC, qui servent de base au Sommet de Copenhague, sont basés sur les données truquées de l’Unité de recherche climatique de l’Université britannique d’East Anglia, qui font actuellement l’objet d’une enquête indépendante.

La fraude du réchauffement climatique et de son origine humaine a été lancée et promue par les institutions impériales britanniques, afin de maintenir leur emprise sur les pays du Sud en empêchant leur développement et en réduisant leur potentiel démographique.


Focus spécial Copenhague : Annulons le Sommet de la dépopulation


Voir le commentaire

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Vous avez adoré cet article ? Rejoignez-nous !

La chronique du 25 juillet le monde
en devenir

Don rapide