Solidarité&progrès

Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

AccueilActualité
Brèves

Copenhague : Vers un Régime Planétaire des ressources et de la démographie ?

La rédaction
visites
1799
commentaires

16 juillet 2009 (Nouvelle Solidarité) – Dans un « rebond » publié dans Libération, le ministre britannique de l’Energie et du Changement climatique, Ed Miliband, nous promet une descente en enfer programmée pour décembre 2009. Sous le titre « Un traité pour réduire la hausse de la température », le ministre d’Etat appelle citoyens et gouvernements du monde entier à suivre aveuglément les britanniques dans la mise en place d’un régime planétaire des ressources lors de la grande conférence de Copenhague sur le climat prévue pour la fin de l’année.

Sous la bannière d’une grande ligue mondiale des carbonophobes, Miliband exige d’une part que les pays industrialisés renoncent à 80% de leurs émissions de CO2, et d’autre part, que les pays en développement adoptent le mythe bobo de la croissance verte pour eux aussi arrêter de dégager du méchant CO2. Et pour les encourager, le ministre britannique promet 100 milliards de dollars d’aide par an sur dix ans, des milliards dont les pays du sud n’ont jamais vu la couleur lorsqu’il s’est agit de l’aide au développement promise par le G8, où bien des fonds spéciaux contre la crise alimentaire promis en 2008. Pour le nord, il propose de garantir l’unité des marchés du carbone, qui grâce à des droits d’émission en baisse constante valoriseront les titres carbones par leur rareté. Tout cela, nous dit-il, pour éviter une hausse de plus de 2 degrés de la température mondiale.

Si pour motiver ses victimes, Ed Miliband agite le spectre de la désertification et des pénuries d’eau, sa gouvernance mondiale des ressources ne propose aucun grand projet qui puisse résorber les déserts et accroître les ressources disponibles d’eau douce.
Mais son principal alibi reste « la science », ou plutôt le consensus parmi les scientifiques qui sont d’accord avec la thèse du réchauffement anthropogénique du climat. Car même le fameux GIEC, autorité mondiale en la matière, n’a jamais pu prouver le lien entre les émissions de CO2 humaines et un soi-disant réchauffement climatique brutal. Le GIEC ne parle qu’en terme de « probabilité »…donc ils ne sont même pas capables d’être sûrs de ce qu’ils disent alors que les conséquences des grandes politiques carbonophobes seront meurtrières !

Mais peut-être que ça ne dérange pas tout le monde ? On connaissait le penchant malthusien radical du Prince Philip d’Angleterre et de son WWF. Voici maintenant les écrits du conseiller scientifique en chef de Barack Obama, John Holdren, extraits de l’ouvrage « Ecoscience : population, ressources, environnement » publié en 1977. Outre le « contrôle involontaire de la fertilité », les « additifs stérilisants dans l’eau et la nourriture », les « avortements obligatoires » et une « force de police mondiale », il y propose que le Programme des nations unies pour l’environnement (PNUE) et les agences internationales de contrôle démographique soient « transformées en un Régime Planétaire – sorte de super agence internationale pour la population, les ressources et l’environnement. Un Régime Planétaire aussi étendu pourrait contrôler le développement, l’administration, la conservation et la distribution de toutes les ressources naturelles, renouvelables ou non (…) le Régime pourrait avoir pouvoir de contrôler la pollution (…), pourrait aussi être logiquement une agence centrale de régulation de l’ensemble du commerce international, comprenant même un aide des pays développés aux pays moins développés, et incluant tous les aliments du marché international. Le Régime Planétaire pourrait avoir la responsabilité de fixer l’optimum démographique du monde et de chaque région, et d’arbitrer la part de chaque pays dans les limites de leurs régions. »

Voir les 4 commentaires

  • arcane • 23/07/2009 - 12:59

    on en parlait en riant
    un jour ils vont nous faire payer l’air que l’on respire !!

    et bien comme ils ne sont pas inspirés, ils vont nous faire payer l’air que l’on expire !!!

    Il fallait y penser le Co2

    En plus le Co2 augmente à cause du réchauffement et non l’inverse.
    L’augmentation du Co2 est une conséquence et non la cause.

    La planete s’est réchauffé et refroidie bien des fois, mais à l’époque c’était gratuit.

    Qu’il faille diminuer nos pollutions c’est évident, mais c’est par nature meme que le systeme pollue.

    Il est donc nécessaire de changer totalement de paradygme pour creer un systeme à la fois plus généreux, plus conscient donc moins poluant car les moyens technologiques existent déja sauf qu’ols mene à la gratuté c’est cela qui les dérange.

    Répondre à ce message

  • dra • 16/07/2009 - 18:54

    Je suis pour un régime planétaire et une sectorisation totale de la connerie humaine sur une île ...........

    La difficulté est de la choisir vu le nombre de personne à y installer !!!

    • pikpuss • 16/07/2009 - 22:58

      L’Angleterre me paraît être le lieu idéal pour cela...

    • Nico • 17/07/2009 - 10:29

      J’hadere tout a fait a votre idée DRA.

      Mois aussi je suis pour un controle démographique tres strict des oligarques et de tous ceux qui défendent leur interets !

      Plus serieusement, préparez-vous a une déferlante malthusienne à la fin de l’année, je sens déja venir les betises écolo. J’ai mal a la science d’avance !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Vous avez adoré cet article ? Rejoignez-nous !

Don rapide