Solidarité & progrès

Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race.

AccueilActualité

Copenhague : serein, le GIEC fait virer un journaliste

La rédaction
visites
2066
commentaires

14 décembre 2009 (Nouvelle Solidarité) – Après le Climategate, est-il encore besoin de prouver que les tenants de la fraude du réchauffement climatique doivent recourir aux pires méthodes de basse police pour imposer leur thèse ? Vendredi à Copenhague, un des principaux expert du GIEC en a appelé aux gardes armés des Nations Unies pour expulser un journaliste qui l’interrogeait sur… le Climategate.

Pendant la conférence de presse du professeur Stephen Schneider, [*] Phelim McAleer lui a demandé son opinion sur les pratiques scientifiques révélées par les emails volés de l’Université d’East Anglia, un des principaux fournisseurs du GIEC (voir ici). Immédiatement, une officielle de l’ONU a tenté de lui reprendre le micro et l’assistante de Schneider a appelé la sécurité pour faire évacuer le trouble-fête. Le garde de l’ONU a mis McAleer à l’écart puis a menacé son caméraman de lui confisquer son matériel et de l’expulser s’il continuait de filmer.

Peu après McAleer s’est exprimé sur l’incident : «  C’était une conférence de presse. Le Climategate est une affaire majeure qui touche au cœur du débat sur le réchauffement climatique puisqu’il met en cause les données et l’intégrité de nombreux scientifiques. Ces questions doivent avoir des réponses. La tentative de la part d’officiels de l’ONU et de l’assistante du professeur Schneider de me retirer le micro fut maladroite, mais la tournure des événements est devenu sinistre lorsqu’ils ont appelé un officier de sécurité armé de l’ONU pour faire taire un journaliste ». McAleer a évidemment dépose plainte auprès de l’ONU.



Focus spécial Copenhague : Annulons le sommet de la dépopulation !


[*Grand avocat du réchauffement climatique causé par l’homme, Stephen Schneider fut l’un des pionniers du consensus climatique des années 1970 : le refroidissement climatique. Il est un proche conseiller d’Al Gore.

Voir les 2 commentaires

  • arcane • 15/12/2009 - 13:24

    ce que nous vivons à copenhague est un veritable coup d’état de l’onu pour prendre le pouvoir sur les etats nations et instituer le NOUVEL ORDRE MONDIALE au profit de l’empire industrialo financier d’une elite .

    Le climat, le terrorisme, les pandémies sont des causes organisee pour que les citoyens aveuglés par ces peurs, soient les demandeurs de cette organisation qui promet de sauver la planete.
    Quelle supercherie tellement enorme que si vous en parlez, vous ete immédiatement taxé de parano adepte de la théorie du complot.

    Mais pauvres bougres cela fait des siecles que les peuples se font berné et ils en redemandent .

    Bientot le droit de cuissage sera de retours quoiqu’il n’a jamais vraiment disparu.

    La façon dont ce journaliste a été traité sont les prémices de ce qui nous attend tous.
    Il faudra etre bien sage et obéir à la loi mondiale sous peine d’extermination.

    Cela se deroule sous nos yeux et pendant que les citoyens peureux et aveugles soutiennent ces théories mensongères sur le climat en allant comme des moutons regarder le film 2012 pour bien se conditionner, ce qui leur tombera dessus, ce n’est pas un rechauffement climatique mais un gouvernement mondial fanatique qui lui profitera de la nature pendant que leurs esclaves obéiront.

    Répondre à ce message

  • petite souris • 14/12/2009 - 19:03

    "La tentative de la part d’officiels de l’ONU et de l’assistante du professeur Schneider de me retirer le micro fut maladroite, mais la tournure des événements est devenu sinistre lorsqu’ils ont appelé un officier de sécurité armé de l’ONU pour faire taire un journaliste "

     !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Retour de la censure et de la pensée unique ?

    Derrière ma plinthe, j’ai déjà entendu des hommes dire : "Quand on veut noyer son chien, on l’accuse de la rage"
    ou encore : "à qui profite le crime ?"

    Répondre à ces questions permet de comprendre ce qu’il s’est passé ...

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Vous avez adoré cet article ? Rejoignez-nous !

La chronique du 24 novembre le monde
en devenir

Si le monde est réduit aux seules énergies renouvelables, qui par leur faible densité et leur caractère intermittent permettent de produire beaucoup moins que les combustibles fossiles et le nucléaire, la capacité d’accueil de la Terre se réduira brutalement à un milliard d’êtres humains !

En savoir plus

Don rapide