Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

Corruption dans le nid de faucons

La rédaction
visites
660
commentaire

Suite à la démission forcée de Richard Perle de la présidence du Defense Policy Board (DPB), de nouvelles révélations montrent qu’il n’en est pas le seul membre atteint par la corruption. Le 29 mars, Chuck Lewis, du Center for Public Integrity (CPI), a présenté un rapport intitulé, « Conseillers sous influence : neuf membres du Defense Policy Board ont des liens avec des entreprises travaillant pour la Défense ». Les neuf en question, dont Richard Perle (qui est toujours au DPB), sont membres ou présidents de conseils d’administration, ou lobbyistes pour des sociétés ayant reçu pour 76 milliards de dollars de contrats pour la Défense en 2001-2002. Lewis fait remarquer que les membres de ce Conseil, qui ne reçoivent pas de rémunération, doivent déposer une déclaration sur l’origine de leurs revenus au Bureau d’éthique du Pentagone, mais celle-ci reste secrète et, apparemment, ignorée. Le rapport du CPI révèle les cas suivants de conflits d’intérêt au DPB :

  • l’amiral David Jeremiah (cr), ancien vice-président de l’état-major conjoint, siège au conseil d’administration de cinq sociétés (dont DigitalNet, aux côtés de Perle)dont les contrats se chiffrent à 10 milliards de dollars ;
  • le général (cr) Jack Sheehan, ancien commandant suprême de l’OTAN, est actuellement premier vice-président de Bechtel Corporation, qui se trouve en tête de liste des sociétés devant obtenir le contrat pour la reconstruction de l’Irak ;
  • James Woolsey, ancien directeur de la CIA, est vice-président de Booz Allen Hamilton, dont les contrats en matière de défense se chiffraient à 1 milliard de dollars en 2001-2002 ;
  • Chris Williams, ancien conseiller de Rumsfeld, est actuellement lobbyiste pour Boeing, Northrop Grumman et TRW, dont les contrats avec le Pentagone atteignent 50 milliards de dollars ;
  • l’amiral (cr) William Owens, architecte de la « révolution dans les affaires militaires » au Pentagone, siège aux conseils d’administration de nombreuses entreprises bénéficiaires de contrats dans le domaine de la défense ;
  • le général (cr) Ronald Fogleman, ancien chef d’état-major de l’Aviation, est membre du conseil d’administration de 8 sociétés ayant obtenu 3 milliards de dollars de contrats en matière de défense ces deux dernières années.
Contactez-nous !

Don rapide