Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Coup d’Etat européen : les euro-obligations mèneront aux émeutes

La rédaction
visites
1118
commentaire

23 août 2011 (Nouvelle Solidarité) – Dans un article publié le 20 août dans Junge Freiheit, le professeur Wilhelm Hankel, dont la plainte contre le renflouement de l’euro est examinée par la Cour constitutionnelle allemande, met en garde contre le danger des euro-obligations, craignant qu’elle ne mène à des explosions sociales en Allemagne, à l’instar des émeutes de Londres.

« L’euro ne pourra être sauvé par davantage de tête-à-tête » entre Angela Merkel et Nicolas Sarkozy, « pas plus que par une nouvelle Wunderwaffe [arme miracle] dénommée ’euro-obligations’ », écrit Hankel. « Comment les hommes politiques peuvent-ils sérieusement croire que le surendettement puisse être soigné par des dettes meilleur marché ? Comment les experts peuvent-ils supposer, après la méchante expérience de la crise financière et bancaire, qu’il existe un marché qui veuille et puisse acheter des titres (sans valeur) soutenus uniquement par des obligations pourries d’Etats européens menacés d’insolvabilité, en se contentant d’une rémunération "allemande" ? Ceux qui achètent de tels titres peuvent immédiatement mettre une croix dessus. »

« L’union de ’transfert’ tuera non seulement l’euro, écrit-il, mais ouvrira la voie au désordre social et à des révoltes de jeunes. (…) L’Europe doit décider si elle veut s’exposer au double danger d’une monnaie instable et d’une société instable avec des politiciens incompétents, ou si elle recherche des politiciens qui empêcheront l’une et l’autre et protègeront de ces dangers par une monnaie stable. »

Mais il n’y aura de monnaie stable sans se débarrasser de la dette pourrie accumulée dans le système financier et qui n’a rien à voir avec le développement des peuples. Comme le dit Jacques Cheminade dans sa dernière déclaration : « Glass-Steagall permettra une restructuration saine des dettes, condition nécessaire pour organiser une reprise. Cela ne se joue ni sur le terrain d’un fédéralisme supranational qui dégénère en fascisme financier, ni sur celui d’un repli sur soi qui dégénère en national-monétarisme. Cela se joue sur le terrain de la création humaine, d’un accroissement de la production par être humain et par unité de surface et de grands projets de développement mutuel qui rétabliront la confiance dans le futur de leurs participants. »

Voir le commentaire

  • petite souris • 23/08/2011 - 21:55

    Heureusement les voix ne crient plus dans le désert ...

    En France,lorsque l’on est en surendettement à ce niveau là, on dépose un dossier à la Banque de France et "on" gère vos sous et situation à votre place ...

    Alors oui ! la France est en surendettement il faut donc "la" gérer différemment.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Contactez-nous !

Don rapide