Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

Crise de liquidités : la Fed jette de l’huile sur le feu

La rédaction
visites
1372
commentaire

Signe du désespoir qui domine le monde financier devant la débâcle actuelle, la Réserve fédérale américaine, en trois interventions séparées le long de la journée d’hier, a injecté un total de 41 milliards de dollars. Les trois quarts des fonds fédéraux étaient destinés à éponger des titrisations sur hypothèques à risques. Ce n’est que le cinquième mois où la Fed se démène pour maintenir la « liquidité » du système face à la crise du « subprime ». Cette stratégie n’a obtenu aucun succès, si ce n’est que de nous mener de plus en plus vers une crise d’hyperinflation de type Allemagne de Weimar.

Tandis que la Fed lâchait 41 milliards, les demandes de liquidités des banques adressées à la Fed dépassaient les 262 milliards de dollars, soit plus de six fois plus. Les 41 milliards s’ajoutent aux 163 milliards de dollars que la Federal Home Loan Bank (FHLB) (une institution fédérale) a dû consentir aux banques gravement menacées pendant les mois d’août et septembre. En quête urgentissime de liquidités, les banques cherchent à extraire toutes les ressources possibles de cette FHLB peu connue. Si les banques avaient emprunté autant d’argent de la facilité spéciale que la Fed leur propose (à des taux élevés) le soupçon et le discrédit aurait été énorme.

Contactez-nous !

Don rapide