Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

Crise iranienne : l’offre de Poutine

La rédaction
visites
981
commentaire

Le président Vladimir Poutine et le gouvernement russe ont intensifié leurs efforts pour trouver une solution diplomatique au conflit autour du programme nucléaire iranien, en offrant à l’Iran un compromis répondant à sa demande d’accès à la technologie d’enrichissement de l’uranium.

Ali Larijani, dirigeant du Conseil suprême de sécurité nationale en Iran et négociateur en chef sur la question nucléaire, s’est rendu à Moscou pour discuter de cette proposition avec son homologue Igor Ivanov et d’autre responsables russes. Le 25 janvier, l’agence Itar-Tass rapportait ainsi les propos de Larijani : « Nous considérons cette offre comme positive et nous tentons de rapprocher les positions des deux parties. » Dans une déclaration conjointe, Larijani et Ivanov affirment que la question nucléaire doit être résolue par des moyens diplomatiques par l’intermédiaire de l’AIEA.

Peu après la visite de Larijani, Poutine a fait une proposition extraordinaire en vue de partager la technologie de l’enrichissement non seulement avec l’Iran, mais avec d’autres pays aussi. Son plan a été longuement présenté par Itar-Tass, dans son édition du 26 janvier. Dans une déclaration diffusée par le Kremlin, Poutine déclara que la Russie considère la sécurité comme une « notion multicouche qui nécessite une approche globale vérifiée avec précision ». Dans le domaine de la coopération en matière de sécurité, « la promotion de l’utilisation pacifique de l’énergie nucléaire est une des priorités ».

La demande d’« approvisionnement en énergie fiable » est en augmentation, dit-il. « Il est important de créer un prototype d’infrastructure globale qui garantisse le même accès à l’énergie nucléaire pour tous les pays intéressés. J’aimerais souligner à ce sujet que le respect des clauses de non-prolifération nucléaire sera crucial dans ce domaine. La création d’un système de centres internationaux fournisseurs de services pour le cycle du combustible nucléaire, y compris l’enrichissement de l’uranium, sous le strict contrôle de l’Agence internationale à l’énergie atomique, et l’offre d’un accès sans discrimination doivent être un élément clé de cette infrastructure. La Russie a rendu publique son initiative dans ce domaine et est prête à construire le premier de ces centres sur son territoire.

« Naturellement, cela nécessitera des technologies innovantes pour les réacteurs nucléaires et des cycles de combustible d’une nouvelle génération. Ces problèmes ne peuvent être résolus que dans des conditions de coopération internationale élargie, et c’est précisément cette approche que nous offrirons au Groupe des huit nations industrialisées lorsque nous aurons le mandat de présidence tournante, ainsi qu’à tous les partenaires dans l’utilisation civile de l’énergie atomique. »

Contactez-nous !

Don rapide