Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

Croissance exponentielle du sida

La rédaction
visites
891
commentaire

Un nouveau rapport de l’US National Intelligence Council confirme les mises en garde de Lyndon LaRouche sur la propagation du sida, remontant au milieu des années 80. L’Afrique du Sud a aujourd’hui un taux de séropositivité de 20 %, le Botswana de 43 %, le Nigéria et l’Ethiopie d’au moins 10 %. Ces deux derniers pays ont atteint le seuil critique à partir duquel l’épidémie devrait connaître une croissance exponentielle, doublant au cours des cinq prochaines années.

Si la tendance actuelle se poursuit, ce doublement en cinq ans se fera aussi sur l’ensemble du continent pour atteindre 60 millions de séropositifs. En Afrique australe, 13 millions de personnes mourront cette année d’une combinaison de sida, autres maladies infectieuses, malnutrition et manque de services médicaux. Par ailleurs, en Inde et en Chine, on fait état d’un « accroissement substantiel en ampleur et étendue » des contaminations VIH.

L’envoyé spécial du secrétaire général de l’ONU sur la question du VIH/sida en Afrique, Stephen Lewis, a estimé à 13 millions le nombre d’orphelins du sida en Afrique subsaharienne, chiffre qui devrait doubler d’ici la fin de cette décennie. A Nairobi (Kenya), Lewis a déclaré : « En termes humains, dans l’histoire et tout ce qui a été écrit concernant les enfants vulnérables, on n’a jamais rien vu de tel. (...) Les comparaisons avec la peste noire du XIVème siècle sont en deçà de la réalité. » Il a qualifié le sida de « fléau annihilateur incomparablement plus grand que tout ce que l’on a connu par le passé ».

Malheureusement, le Global AIDS Fund reçoit de moins en moins de contributions pour combattre la maladie et les dirigeants du G-8 ont clairement fait savoir, avant leur sommet au Canada, qu’ils ne donneront pas un sou de plus, ce que Lewis a qualifié d’« atteinte brutale à la moralité humaine fondamentale ».

Contactez-nous !

Don rapide