Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

D’importants signaux stratégiques en provenance de Russie

La rédaction
visites
875

Nous signalons deux interventions indiquant qu’un processus de réflexion a été lancé au sein de l’élite politique et diplomatique russe sur les véritables causes des grands désastres géopolitiques du XXème siècle.

Dans Novye Izvestia du 19 février, Edouard Lozansky, président de l’Université américaine de Moscou, déplorait le fait qu’après 1989, ni les Etats-Unis ni l’Europe n’aient saisi l’occasion pour intégrer la Russie à l’Ouest. Selon lui, trois options se présentaient alors : 1) on aurait dû offrir à la Russie une généreuse aide financière afin de permettre la reconversion de la production militaire à des fins civiles, 2) on aurait dû établir un calendrier pour l’entrée de la Russie dans l’OTAN, avant d’offrir l’adhésion à d’autres pays est-européens, et 3) après leur sortie du traité ABM en 2001, les Etats-Unis auraient dû proposer à la Russie une coopération dans la mise au point conjointe d’une défense contre les missiles balistiques. A la place, des centaines de milliards de dollars ont délaissé l’économie russe pour s’investir sur les marchés de capitaux occidentaux. Selon Lozansky, deux anciens ministres russes de la Défense lui avaient confirmé que la Russie était prête à coopérer avec les Etats-Unis sur un système de défense anti-missiles, et l’a proposé aussi à l’Europe, mais ces initiatives ont toutes été rejetées.

Par ailleurs, dans un discours prononcé à Dresde le 18 février, Valentin Falin, ancien ambassadeur soviétique en Allemagne fédérale de 1971 à 1978 et éminent diplomate russe à divers postes, faisait remarquer que des campagnes de propagande hostile avaient déjà été menées il y a plus de 800 ans lors des Croisades. Cependant, au cours des derniers siècles, c’est la Grande-Bretagne qui a pris la tête des attaques contre la Russie. Citant des documents jadis secrets, Falin dit que la Grande-Bretagne avait tenté de transformer les deux guerres mondiales en croisade contre la Russie. Et la guerre froide, à partir de 1945, fut encore pire que ces deux guerres : davantage de victimes, davantage de ressources gaspillées.

Contactez-nous !