Solidarité&progrès

Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

Flash : 7 avril - Jacques Cheminade au Liban reçu par le Président Michel Aoun Lire Flash : 1er avril - A Bondy, Jacques Cheminade engage un dialogue citoyen sur les banlieues Lire Flash : 1er avril - Devant la FNSEA réunie à Brest, Cheminade présente sa vision de l’agriculture du futur Lire
AccueilActualité
Brèves

Dangereuse concentration de produits dérivés dans les banques américaines

La rédaction
visites
667
commentaire

Selon des statistiques communiquées par l’Office of the Comptroller of the Currency, sur l’ensemble des produits dérivés détenus par les banques américaines à la fin de l’an 2000, 91 % appartiennent à seulement trois banques commerciales. Il s’agit d’une concentration sans précédent et très dangereuse. La valeur nominale totale des produits dérivés détenus par les banques atteignait au dernier trimestre 40 500 milliards de dollars, dont 32 900 milliards ont été contractés sur les taux d’intérêt.

Ces trois banques sont : JP Morgan-Chase, avec 24 500 milliards en produits dérivés, Citigroup, avec 7900 milliards, et Bank of America, avec 7700 milliards. Les autres banques arrivent loin derrière, la quatrième (First Union) en détenant pour 1 1000 milliards.

  • A la fin de l’année 2000, JP Morgan-Chase avait 42 milliards de dollars en capitaux propres et 715 milliards en avoirs, soit 580 dollars de produits dérivés pour 1 dollar de capitaux propres, et 34 dollars de produits dérivés pour 1 dollar d’avoirs.
  • Citigroup détenait 66 milliards en capitaux propres et 902 milliards en avoirs, soit 119 dollars de produits dérivés pour 1 dollar de capitaux propres, et 9 dollars de produits dérivés pour 1 dollar d’avoirs.
  • Bank of America avait 48 milliards en capitaux propres et 642 milliards en avoirs, soit 159 dollars de produits dérivés pour 1 dollar de capitaux, et 12 dollars de produits dérivés pour 1 dollar d’avoirs.

Les produits dérivés qui ont connu la croissance la plus spectaculaire ces dernières années sont les contrats à partir des capitaux propres (equity derivatives), qui ont suivi la hausse phénoménale du Nasdaq depuis 1997. Dans ce domaine aussi, les leaders sont, de loin, JP Morgan-Chase et Bank of America. Depuis la chute de 61 % du Nasdaq, toutes deux ont essuyé d’énormes pertes de profits sur les transactions en produits dérivés.

Vous avez adoré cet article ? Rejoignez-nous !

Don rapide