Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

David Cameron enverra l’armée contre les grévistes

La rédaction
visites
1311

16 mars 2011 (Nouvelle Solidarité) — D’après des rapports parus dans la presse britannique, le gouvernement de David Cameron, dans le contexte de l’adoption de mesures d’austérité sans précédent pour conforter les banques britanniques, prépare l’emploi de la force militaire pour mâter plusieurs grèves qui s’annoncent outre-Manche.

D’après le quotidien l’Independant du 12 mars, le gouvernement a sommé jeudi dernier l’armée britannique de se préparer à une telle éventualité et d’être en stand-by pour des déploiements à partir du 1 avril jusqu’à la fin de l’année.

Ainsi, dès cette semaine, financé par le Ministère de la justice, un premier contingent de 3000 hommes, composé de vétérans de la guerre d’Afghanistan, de la RAF et de la Navy, sera formé aux techniques de gestion de foule et d’arrestation et à dresser des procès-verbaux. On leur a demandé également d’être à jour avec la vaccination contre l’hépatite B.

C’est une grève des gardiens de prisons contre les réformes des retraites et la privatisation de la prison de Birmingham et de Lancashire’s Buckley Hall, qui sert de prétexte pour justifier de telles mesures.

Le secrétaire général du syndicat pénitencier, Glyn Travis, a déclaré que « la population carcérale a augmenté de mille personnes en un mois. On ne souhaite pas que des militaires rentrent à l’intérieur des établissements pénitenciers et mettent leur vie en danger. »

L’armée britannique, déjà à cours d’hommes pour assurer ses opérations sur différents théâtres de guerre, est furieuse et s’est refusée à tout commentaire. Pour sa part, le ministère de la Justice a précisé que son but était « d’éviter toute forme de grève » et qu’en « dialoguant avec les syndicats elle ferait tout ce qui est possible pour y arriver ».

Rappelons qu’en France, pour compenser la suppression des postes dictée par la Révision générale des politiques publiques (RGPP), l’article 37 quater de la la loi LOPPSI 2 permettra désormais à étendre aux citoyens volontaires, la « réserve civile » de la police nationale, créée en 2003 pour les policiers retraités.

Chaque membre de cette milice armée semi-privée, formée de citoyens volontaires (bien que rémunérés), notamment d’étudiants, suivra une mini-formation et sera habilité de porter une arme.

Cette « modernisation » scandalise à juste titre Yannick Danio, délégué national d’Unité SGP-FO Police, majoritaire chez les forces de l’ordre : « Cela peut paraître choquant, mais il faut dire les choses. On ne va quand même pas revenir à des heures sombres de notre Histoire. »


A lire :


Contactez-nous !