Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Dégel des relations entre le Soudan et les Etats-Unis

La rédaction
visites
887

28 avril 2009 (LPAC) — S’exprimant le 20 avril dans l’émission « All Things Considered », sur la National Public Radio, au retour de son récent voyage au Soudan, le sénateur démocrate John Kerry s’est montré optimiste quant à la possibilité de rétablir l’aide au Darfour, pour la totalité de ce qu’elle était avant l’expulsion des certaines ONG soupçonnés d’être de mèche avec la Cour pénale internationale (CPI), après sa décision d’émettre un mandat d’arrêt contre le Président soudanais Omar el-Béchir pour crimes contre l’humanité.

Le voyage du sénateur Kerry, qui suit celui de l’envoyé spécial des Etats-Unis au Soudan, le général Scott Gration(cr) dans la région, semble indiquer que, contrairement à certains pays européens, comme la Grande-Bretagne et la France,les Etats-Unis n’insisteront pas sur la mise en application du mandat d’arrêt.

Dans son interview, Kerry souligna l’importance de rétablir au plus vite l’aide humanitaire, laissant clairement entendre qu’elle avait été entravée par l’initiative de la CPI. « Franchement, j’ai trouvé un gouvernement bien plus prêt à agir sur d’autres questions d’importance pour les Etats-Unis, reconnut-il, et je pense qu’il est important pour nous de traiter avec ces responsables. Et nous devrons nous accommoder des complications de la CPI et traiter avec. »

La semaine précédant le voyage de Kerry, une délégation de quatre représentants du mouvement politique de LaRouche était invitée au Soudan, pour un séminaire sur la « politisation de la justice internationale ». Ils rencontrèrent aussi des hauts responsables soudanais, visitèrent le barrage de Méroé et les camps de réfugiés du Darfour. La couverture médiatique de leur visite met l’accent sur la campagne que Lyndon LaRouche mène aux Etats-Unis contre la CPI, reprenant ses attaques contrel’Empire britannique.

Pour creuser le sujet : focus

Contactez-nous !