Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Derrière le plan de privatisation des retraites aux Etats-Unis

La rédaction
visites
899

Lors d’une interview à la radio, le 16 décembre, Lyndon LaRouche a fait remarquer que nous nous trouvons au bord d’un krach financier majeur sur les marchés américain et internationaux. Le tarissement des flux de capitaux étrangers vers le marché financier américain en est l’une des causes principales. C’est la raison pour laquelle l’administration Bush tient tant à privatiser le système de retraites. « Ce gouvernement compte sur le pillage des caisses de retraite, ou sur la certitude de pouvoir le faire, pour injecter plus de capitaux dans un marché financier américain déprimé », de manière à « tenter de renflouer le système financier ».

Le « sommet économique » des 14 et 15 décembre à la Maison-Blanche, convoqué par le président Bush et le vice-président Cheney, a clairement montré que la privatisation des retraites est la grande priorité de la deuxième administration Bush et de l’oligarchie financière synarchiste qui la contrôle. Mais cette politique consistant à démanteler les structures de l’« Etat social » (retraites, soins médiaux, protection sociale) est poursuivie au niveau international. LaRouche y voit la tentative, de la part des dirigeants du système bancaire actuellement en faillite, de s’emparer même des fonds d’aide sociale des différents Etats.

Bush a choisi de baser son plan sur « le modèle chilien de privatisation des retraites », « réforme » imposée pendant la dictature du général Pinochet. La politique économique et sociale de ce régime avait été conçue par les « Chicago Boys », représentés par l’idéologue de l’ultra-libéralisme, Milton Friedman, et dont le personnage clé est en réalité George Shultz, « l’architecte du gouvernement Bush » et l’un des principaux mentors d’Arnold Schwarzenegger.

Cependant, la plupart des gens refusent d’affronter la réalité telle qu’elle est, déplore LaRouche. Le fait est que nous sommes menacés de dictature. « Et si nous ne mobilisons pas les moyens politiques, surtout aux Etats-Unis, pour stopper ce danger dès à présent, alors nous aurons abandonné notre Constitution et nos droits . »

Contactez-nous !